La pub sexy d’une clinique scandalise l’Ordre des médecins

Publicité

Suite à l'affichage de publicités "sexy", le conseil de l’Ordre des médecins porte plainte pour "manquements déontologiques" contre la clinique du Parc, dans la Loire.

Publicité

Infirmière sexy, médecin au torse musclé et à la chemise ouverte... Les habitants de Saint-Priest-en-Jarez ont dû avoir une sacrée surprise en découvrant les panneaux d’affichage de la clinique du Parc, dans la Loire, la semaine dernière. Face au slogan accrocheur de la campagne "Certains soignent les apparences, ici c’est vous que nous soignons", la réaction des professionnels de santé ne s’est pas faite attendre. Ils ont saisi l’Ordre des médecins qui a décidé de porter plainte contre le directeur médical de la clinique du Parc.

Les manques de déontologie

Publicité
Ces publicités transgresssent le code de déontologie du corps médical. Selon l'article 19, les professions médicales ne peuvent pas faire de publicité, y compris les cliniques privées. Mais la clinique du Parc va plus loin en dénigrant ses confrères. Leur slogan sous-entend que le reste de la profession n'a pas pour priorité de soigner les patients. Or, les médecins sont normalement soumis au principe de confraternité cité dans l'article 56.

Le caractère dégradant de la deuxième affiche n’a pas été mis en cause pour l’instant car cela ne relève pas de la compétence de l’Ordre des médecins. Si le directeur de la clinique, Xavier Rebêche, risque gros, jusqu’à une interdiction d’exercer, il bénéficie pour le moment d’un bon coup de publicité !

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité