La nouvelle mode des bijoux oculaires

Publicité

Apparu aux Pays-Bas, le phénomène des bijoux oculaires pourrait bientôt arriver en France. Testée récemment dans une clinique new-yorkaise, la méthode n’est pas sans risque.

Publicité

Oublié le tatouage, abandonné le piercing, le bijou directement implanté dans l’œil pourrait bien devenir le nouvel accessoire indispensable des fashionistas en herbe. Importée directement des Pays-Bas, cette tendance se fait peu à peu une place en Europe. Aux Etats-Unis, après Los Angeles, c’est à New York, à la clinique Park Avenue Laser Vision, qu’il est maintenant possible d’apporter une touche d’originalité à son regard.

Cette procédure appelée "SafeSight Jewelry" consiste à implanter un petit bijou dans dans la membrane supérieure de l'oeil, juste sous la conjonctive. Pour cela, une légère incision dans le globe oculaire est réalisée après l’anesthésie de la zone à l’aide d’une injection de lidocaïne. Il ne faut pas plus d’un quart d’heure pour réaliser l’opération.

Publicité
Une opération coûteuse et risquée

La méthode reste risquée. Si l’intervention semble simple, à voir les gestes du Dr Emil Chynn, chirurgien ophtalmologue, filmé pendant une intervention, les risques d’infections dues à l’intrusion d’un corps étranger existent bel et bien. En perturbant le film lacrymal, le petit bijou de 3,5 millimètres peut entraîner le dessèchement de l'oeil.

Sans compter que l’opération n’est pas gratuite. Il faut par exemple débourser près de 3000 dollars pour ajouter une touche dorée à ses yeux. Un montant qui n’est pas à la portée de toutes les bourses, surtout pour un objet ne dépassant pas quelques millimètres.

Voici le reportage sur le Dr Emil Chynn :

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité