La maladie d'Alzheimer peut-elle être transmissible ?

Publicité

Jusqu'à présent, la maladie d'Alzheimer n'a pas été reconnue comme transmissible. Mais cela pourrait bien arriver dans certains cas, comme une greffe, expliquent des chercheurs. 

Publicité

La maladie peut avoir une composante génétique, mais peut-elle se transmettre entre personnes qui n'ont aucun lien de parenté ? C'est ce que semble penser de nombreux scientifiques, dont des chercheurs de l'université de Zurich et de Vienne dans leur étude parue dans la revue Swiss Medical Weekly. Ces derniers ont révélé le cas de patients atteints de la maladie, surement en raison d'une greffe de dure-mère. Ces personnes sont décédées de la maladie de Creutzfeldt-Jakob mais l'analyse de leur cerveau post mortem a révélé la présence de bêta-amyloïde, un peptide néfaste pour le système nerveux considéré un signe caractéristique de la maladie d'Alzheimer.

Selon la recherche médicale, "la protéine bêta amyloïde, naturellement présente dans le cerveau, s’accumule au fur et à mesure des années jusqu’à former des plaques amyloïdes. Il semblerait que l’accumulation de ce peptide amyloïde induise une toxicité pour les cellules nerveuses", précise à ce sujet l'inserm. L'hypothèse de la transmission de la maladie avait déjà évoquée car une expérience montrait que des plaques découvertes chez des patients atteints d'Alzheimer ont induit d'autres plaques chez des souris qui les avaient reçues par injection, ce qui suggère que la transmission peut effectivement se produire.

Publicité
Les patients "contaminés"

Les chercheurs se sont penchés sur le cas de personnes qui ont une greffe de la dure-mère lors d'une neurochirurgie. Cette membrane coriace recouvrant le cerveau et la moelle épinière leur a été implantée pour permettre au cerveau de guérir après une chirurgie. Mais certains des donneurs de dure-mère étaient infectés sans le savoir par des prions (les agents causant la maladie de Creutzfeldt-Jakob) et la greffe les a transmis aux destinataires. Les chercheurs ont découvert la présence de plaques amyloïdes chez cinq des sept cerveaux de ces bénéficiaires qui, d'âge jeune, ont pourtant succombé à la maladie de Creutzfeldt-Jakob.

Les chercheurs ont comparé ces cerveaux avec ceux de personnes atteintes de la maladie de Creutzfeldt-Jakob sans une cause précise. Les résultats ont montré que les plaques amyloïdes étaient détectées seulement chez les patients ayant reçu une greffe. Or, une quantité si importante de plaques étaient très inhabituelle en raison de l'âge des individus : seule la greffe peut être en cause, en plus d'être à l'origine de la maladie de Creutzfeldt-Jakob. "Cette étude ajoute la preuve que les caractéristiques de la maladie d'Alzheimer peuvent en effet être transmissibles dans certaines circonstances" concluent les chercheurs.

Vidéo La maladie d'Alzheimer

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité