La liste des médicaments qui abîment les cordes vocales

Publicité

Certaines familles de médicaments sont susceptibles d’endommager les cordes vocales, entraînant une modification de la voix et des douleurs. La revue médicale Prescrire dresse la liste de ces substances.

Publicité

Timbre de voix modifié, douleurs, enrouement, voix rauque ou éraillée… Ces symptômes sont caractéristiques d’une atteinte des cordes vocales. Mais pourquoi ces replis de muqueuses situés dans la gorge s’abîment-t-ils ? Si une surutilisation des cordes vocales ou une exposition à différents toxiques (tabac, alcool, fumée ou poussière…) est parfois en cause, "certains médicaments induisent des atteintes des cordes vocales", rappelle la revue médicale indépendante Prescrire dans un article publié le 1er septembre 2017.

Corticoïdes, antihypertenseurs ou anti-inflammatoires

Mais quels sont les médicaments qui présentent un risque pour les cordes vocales ? La revue Prescrire liste les familles suivantes :
- des corticoïdes inhalés,
- des atropiniques (antiparkinsoniens, antihistaminiques H1, etc.),
- des sympathomimétiques (pseudoéphédrine),
- des androgènes,
- des antihypertenseurs,
- des anti-inflammatoires non stéroïdiens,
- des antithrombotiques,
- des anticoagulants,
- des neuroleptiques,
- des antitumoraux anti-VEGF.

Une guérison "quelques heures à plusieurs mois" après l’arrêt du médicament

Publicité

"Les atteintes des cordes vocales d'origine médicamenteuse apparaissent dans un délai variant de quelques heures à quelques mois", précise la revue. Et les mécanismes d’altération sont variés : "dépôts de substances sur la muqueuse, sécheresses des muqueuses et diminutions de la lubrification des cordes vocales, modifications de la composition salivaire, formation d'œdème, d'érythème, de nécrose ou d'hématomes au niveau de la muqueuse, paralysie des cordes vocales". Faut-il s’inquiéter si une trouble de la voix apparaît ? "L'arrêt du médicament est le plus souvent suivi de la guérison, dans un délai de quelques heures à plusieurs mois" rassure la revue. Mais dans certains cas, comme pour les médicaments androgènes, il existe un risque d’atteinte irréversible des cordes vocales.

Publicité

Vidéo. Estomac : pourquoi il faut éviter ces médicaments

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité