La complication respiratoire que vous risquez si vous dormez moins de 8 heures par nuit

Les personnes qui dorment moins de 8 heures par nuit auraient un risque plus élevé de 62% de développer une pathologie des voies respiratoires, alertent des chercheurs norvégiens. 

Publicité
Publicité

© IstockVous êtes plutôt un oiseau de nuit et un temps de sommeil réduit ne vous fait pas peur ? Cela ne vous empêche peut-être pas d'affronter la journée du lendemain mais favorise une pathologie dont vous ne pouvez vous rendre compte : l'asthme. Des chercheurs norvégiens expliquent que dormir moins de 8 heures par nuit ne donne pas assez de repos à l'organisme et entraîne des changements physiologiques nocifs pour les voies respiratoires.

Réveil nocturne : un risque d'asthme 92% plus élevé

Au cours de leur recherche, les scientifiques ont analysé le sommeil de près de 18 0000 volontaires âgés entre 20 et 65 ans. Tous ont dû passer un dépistage pour l'asthme au début et à la fin de l'étude. Résultat ? Les personnes ayant déclaré avoir du mal à s'endormir ont obtenu 65% de risques en plus d'avoir de l'asthme dans les 11 ans qui suivent par rapport à ceux qui dorment plus de 8 heures. Celles qui souffrent de réveils nocturnes avec difficultés pour se rendormir, le risque est 92 % plus élevé.

Publicité

Selon les chercheurs, "il semble que l'insomnie soit un symptôme commun à beaucoup de personnes souffrant d'asthme, il serait bon de considérer un suivi du sommeil chez les personnes ayant des troubles respiratoires."

Vidoé. La voix de cette femme peut régler vos problèmes d'insomnies

Publicité

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :
Publicité

Contenus sponsorisés

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité