Kate Middleton : une deuxième grossesse qui commence mal

Publicité

Après avoir annoncé que la duchesse de Cambridge et le prince William attendait leur deuxième enfant, le palais de Kensington a fait part dans un communiqué d'un début de grossesse compliqué.

Publicité

On dit généralement que chaque grossesse est différente. Pour Kate Middleton, malheureusement, sa deuxième commence tout aussi difficilement que lorsqu'elle attendait le prince George. Dans un communiqué, le palais de Kensington a en effet annoncé qu'elle souffrait une nouvelle fois d'hyperemesis gravidarum et qu'elle était soignée par les médecins du palais. De quoi s'agit-il ? D'une pathologie relativement rare (moins de 2% de femmes enceintes seraient concernées) qui peut menacer la santé de la future mère et de son bébé. Elle se caractérise par des nausées et des vomissements sévères et persistants pouvant conduire à une déshydratation, à une perte de poids supérieure à 5 % et à des carences vitaminiques et minérales . D'où l'importance d'une prise en charge médicale rapide. Quand l'hospitalisation est nécessaire (ce qui n'est pas toujours le cas), la future maman est réhydratée et réalimentée par voie intraveineuse. Elle peut aussi recevoir un traitement médicamenteux en vue de stopper les vomissements et rentrer chez elle au bout de quelques jours.

A cause de ces désagréments, Kate Middleton ne peut plus accompagner le prince William dans tous ses déplacements. Ce serait en partie pour cela qu'ils ont dû annoncer cette nouvelle grossesse avant le délai des 12 semaines.

Publicité
Vidéo. Grossesse : expulsion et délivrance

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité