Inutile de faire semblant de rire, ça se voit !

Selon une étude américaine, un rire forcé ne parvient presque jamais à convaincre les spectateurs.

Publicité
Publicité

rire, étude, forcé, faux rire, rire spontanéOn a tous connu un(e) ami(e) qui raconte des blagues pas drôles ! Sachez que si vous vous êtes forcé à rire il l'a probablement vu. Selon une étude de l'université de Californie (États-Unis), seulement un tiers des rires simulés parviennent à berner les autres. Selon Greg Bryant auteur de l'étude "de petites subtilités dans le souffle" par rapport à un vrai rire trahissent un simulateur. Pour le savoir le chercheur a demandé à un groupe de volontaires d'écouter des vrais rires et des forcés d'abord à une vitesse normal puis en accéléré. Résultat ? 37% des rires simulés ont entourloupé les auditeurs à une vitesse normale contre 50% à la vitesse rapide.

Deux systèmes vocaux différents

Publicité
Pour le chercheur, le processus vocal n'est pas utilisé de la même façon pour un rire forcé et un spontané. Lorsqu'on rit vraiment l'air circule rapidement parce que la trachée s'ouvre et se referme vite. C'est un système vocale lié aux émotions que partagent tous les primates. Par contre un rire forcé ne permet pas cette ouverture parce que l'on est dans le contrôle, il est lié à un système vocale de la parole unique aux humains.

Source : The animal nature of spontaneous human laughter , Evolution & Human Bevahior, 25 mars 2013

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité