Insuffisance cardiaque : 4 signes méconnus qui doivent alerter

Insuffisance cardiaque : 4 signes méconnus qui doivent alerter©AdobeStock

L’insuffisance cardiaque concerne un million de personnes en France mais les symptômes de cette pathologie restent largement méconnus. Apprenez à les reconnaître pour agir au plus vite contre cette maladie du cœur.

Publicité
Publicité

Comment savoir si vous souffrez d’insuffisance cardiaque ? A l’approche des Journées Françaises de l’insuffisance cardiaque*, le Groupe insuffisance cardiaque et cardiomyopathies (GICC) de la Société française de cardiologie (SFC) met en garde contre la méconnaissance de cette maladie.

Essoufflement, prise de poids œdèmes et fatigue

Le message est simple et tient en quatre lettres : EPOF . Quatre lettres pour quatre symptômes qui, lorsqu’ils sont associés et récents, doivent alerter sur le risque d’insuffisance cardiaque :
- E pour Essouflement à l’effort et/ou survenant en position allongée,
- P pour Prise de poids importante et rapide,
- O pour Œdèmes des membres inférieurs avec jambes et pieds gonflés,
- F pour Fatigue importante limitant l’activité quotidienne.
Le problème ? Une minorité de personnes présentant ces symptômes en parlent à un médecin. En effet, selon une étude réalisée par le GICC entre avril et mai 2017 auprès de 5 000 adultes, deux tiers des participants présentant ces quatre signes n’ont pas consulté de cardiologue dans les 12 mois. Selon Thibaud Damy, professeur de cardiologie à l'hôpital Henri Mondor à Créteil et président du GICC interrogé par l’ AFP , une telle méconnaissance entraînerait un retard incontestable au diagnostic et dans la prise en charge des malades .

70 000 décès par an à cause de l’insuffisance cardiaque

Publicité

"L'insuffisance cardiaque est une pathologie où le cœur fatigué n'assure plus le débit sanguin nécessaire aux besoins de l'organisme", explique le GICC dans un communiqué. Cette maladie concerne plus d’ un million de Français et cause 70 000 décès par an . Si elle n’est pas prise en charge, elle peut être "source de handicap, d’altération importante de qualité de vie [et] d’hospitalisations itératives", déplore enfin le groupe.

*14 et 15 septembre 2017
A ces dates sera mis en ligne le site internet du GICC dédié à l’insuffisance cardiaque : www.giccardio.fr

Publicité

Vidéo. L'insuffisance cardiaque congestive

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité