Insomnie, mal de tête : ces médicaments ne devraient pas être prescrits

Publicité

Des chercheurs canadiens s'insurgent contre les médecins qui prescrivent trop souvent un certain type de médicaments dans des cas où ils pourraient être dangereux comme le mal de tête, l'insomnie ou même la ménopause.

Publicité

50% des antidépresseurs seulement seraient prescrits dans le cadre d'une dépression. C'est ce que rapportent des checheurs canadiens de la Mc Gill University à la suite d'une étude. Dans les autres cas ils sont données aux patients souffrant de pathologies qui n'ont rien à voir et devraient pas l'être. Pour en arriver à ces conclusions, ils ont rescencé les données médicales de la sécurité sociale canadienne sur la prescritpion d'anti-dépresseurs.

Des risques d'effets secondaires sérieux

En tout 101 759 prescriptions faites par 158 docteurs différents pour 19 734 patients ont été enregistrées. Parmi les justifications seulement 55% indiquaient une dépression. Dans 18,5% ils étaient prescrits pour de l'anxieté, 10% pour de l'insomnie, 6% comme antidouleurs et 4% pour des crises d'angoisse. Certains cas de prescriptions en cas de ménopause et de migraine auraient été rapportés mais sans données justifiées.

Pour les scientifiques cela représente une portion beaucoup trop importante de cas médicaux où ce type de traitement n'a pas été approuvé par la science. Cela pourrait être à l'origine d'effets secondaires sérieux.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité