Ingrid Chauvin évoque les derniers moments passés avec sa fille

Publicité

Dimanche 13 juillet, dans une interview pleine d'émotions sur TF1, Ingrid Chauvin est revenue sur la perte tragique de sa fille Jade à l'âge de cinq mois.

Publicité

"Tout s'écroule. On est face à quelque chose d'absolument inconnu." Invitée de l'émission Sept à Huit sur TF1 , la comédienne Ingrid Chauvin a raconté avec courage le décès de sa fille Jade, âgée de cinq mois seulement. Quatre jours après sa naissance alors que tout semblait aller pour le mieux, "le verdict est tombé, une malformation cardiaque a été décelée", explique-t-elle. Après cette terrible annonce viennent les explications des médecins. "Jade n'avait pas de parois à l'intérieur de son coeur, il fallait les recréer et c'est une intervention qu'on effectue avec les propres tissus de l'enfant." Mais pour que l'opération puisse être réalisée, les médecins conseillent de "laisser grandir l'enfant, le faire grossir un an au maximum".

"Quelques heures avant, elle était dans nos bras"
Ingrid Chauvin et son mari profitent au maximum des instants passés avec leur fille, jusqu'au au jour où tout s'arrête. "La veille encore on se promenait au parc, quelques heures avant, elle était dans nos bras" évoque l'actrice, très émue. L'autopsie n'a rien révélé, pas même la responsabilité de la malformation. "Aucune anomalie, aucune affection, aucun problème au niveau des organes. C'est pour ça que les médecins nous ont parlé à un moment donné de mort subite du nourrisson" confie-t-elle.

Publicité
L'espoir d'un autre enfant
Mais avancer sans réponse est dur et pénible. Aujourd'hui encore, la chambre de Jade "reste figée à cette dernière journée". Pour surmonter sa peine, Ingrid Chauvin se mobilise pour les enfants malades de l'hôpital Necker et a lancé un appel au don. Avec son mari, ils espèrent un jour avoir un autre enfant. "On a toujours ce souhait d'avoir une grande famille."

Voir le témoignage d'Ingrid Chauvin dans l'émission Sept à Huit :

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité