Infarctus : pourquoi est-il plus dangereux pour une femme ?

Publicité

A cause d'un mauvais diagnostic des symptômes, les femmes ont plus de chance de mourir d'un infarctus que les hommes, démontre une étude canadienne.

Publicité

Une femme a deux fois plus de risques de mourir d'un infarctus qu'un homme. Selon des chercheurs de l'université McGill à Montréal (Canada), comme l'infarctus est plus silencieux et moins douloureux chez elle, il est souvent confondu avec une crise d'angoisse. Pour en arriver à cette conclusion, ils ont suivi l'hospitalisation de 1123 patients, âgés entre 18 et 55 ans, tous atteints d'un syndrome coronarien aiguë. Il semblerait que le problème survienne au moment du "triage" à l'arrivée aux urgences.

Urgence : six minutes d'attente en plus pour les femmes

Publicité
Mal dans le bras gauche, la poitrine, respiration difficile... des symptômes alarmants pour lesquels les hommes subissent immédiatement un électrocardiogramme. En revanche, les femmes ressentent des douleurs abdominales, des nausées ou de la fatigue, des signes proches d'une crise d'angoisse. Du coup, l'étude rapporte six minutes d'attente en plus aux urgences avant une prise en charge. Un délai qui peut s'avérer fatal en cas d'infarctus. "Il faut revoir le processus de prise en charge chez toute personne présentant le moindre symptôme de maladies cardiaques" conclut l'étude.

A lire aussi : Infarctus : les symptômes que les femmes ignorent

Une vidéo pour en savoir plus sur l'infarctus du myocarde :

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité