Image. Voici comment ils sont parvenus à faire pousser des cheveux

Publicité

Des chercheurs ont mis au point une nouvelle méthode permettant de produire des cellules de peau qui ressemblent plus étroitement à celle de la peau naturelle, avec des follicules pileux qui se régénèrent seuls.

Publicité

Les personnes dont les cheveux s'amincissent à vue d'oeil ou se font de plus en plus rares ne bénéficient pas d'un traitement leur permettant d'inverser la situation. Mais la science s'intéresse au sujet depuis de nombreuses années, et des chercheurs du Centre Riken de biologie du développement (CDB) au Japon viennent de montrer qu'il est possible de cultiver des cellules de peau complètes, avec des follicules pileux et des glandes sébacées.

Une peau aussi naturelle que possible

Publicité
Auparavant, la recherche n'avait jamais permis de créer des cellules au fonctionnement aussi proche de celles de la peau. "Jusqu'à présent, le développement de la peau artificielle a été entravée par le fait qu'elle ne disposait pas d'organes importants, tels que les follicules pileux et des glandes exocrines, qui lui permettent de jouer son rôle dans la régulation", explique le Dr Takashi Tsuji qui a dirigé l'étude. Les chercheurs ont prélevé des cellules de gencives sur des souris, et utilisé des produits chimiques qui les transforment en cellules souches
Publicité
Ils ont ensuite eu recours à une méthode inédite qui consiste à utiliser une protéine de collagène spécifique, qui agit sur l'ADN des cellules souches pour que celles-ci se transforment assurément en follicules pileux. Une fois le tissu développé en culture, il est implanté chez des souris et connecté à leurs nerfs et fibres musculaires pour terminer sa croissance. Cette méthode pourrait non seulement servir pour traiter l'alopécie mais aussi pour élaborer des greffes chez des patients qui ont besoin d'une nouvelle peau comme les grands brûlés.
és.

Leur étude est parue dans la revue Science Advances.

Vidéo. A cause d'un gène leurs cheveux poussent plus vite que la normale

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité