Il y a plus de bactéries sur nos mains que dans les lieux publics

Publicité

Inutile d'avoir peur de la fameuse barre du métro. Une étude britannique rapporte que nos mains transportent plus de bactéries que certains endroits publics comme les bancs ou les escalators.

Publicité

Une personne sur huit seulement se lave les mains avant de manger. Un chiffre rapporté par une étude menée par "Aquaint", une marque anglaise de produits désinfectants. Cette recherche souligne le fait que nos mains contiennent plus de bactéries dangereuses que tous les éléments que nous essayons d'éviter de toucher. Comme par exemple, la rambarde d'un escalator ou encore les bancs publics.

Presque pas de microbes dans les lieux publics
Pour cela, le groupe d'étude a calculé le taux de présence de microbes sur 25 échantillons de produits qui avaient l'air sales. Parmi eux, des tables de fast food, des rambardes d'escalator, des chaises hautes et des jouets d'enfants. Résultat? Contrairement à ce qu'ils pensaient, les scientifiques n'ont quasiment pas trouvé de bactéries dangereuses comme E.coli ou des staphylocoques. "Soit il n'y en avait pas, soit la quantité était vraiment minime, à raison de 10 microbes par cm²", rapporte l'étude. En comparaison à cela, une autre étude parallèle a montré qu'une personne transporte environ 10 millions de bactéries sur ses mains.

Publicité
L'importance de bien se laver les mains
"Nos mains sont un peu les transports en commun des bactéries et des virus", ironisent les chercheurs. En revanche, ils restent très sérieux sur les questions d'hygiène. Pour eux, il faudrait passer plus de temps à se laver les mains qu'à éviter de toucher ce qu'on pense être sale.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité