Il n’est pas remboursé : "Sur votre carte vitale, il est écrit que vous êtes mort"

Publicité

A Poitiers, Guy Giraud, 85 ans, apprend par son pharmacien qu’il a été rayé des fichiers de sa Caisse maladie et prévoyance parce qu’il serait mort. Charge à lui maintenant de prouver que ce n’est pas le cas s'il veut de nouveau pouvoir être remboursé.

Publicité

L’histoire est insolite mais ce n’est pas la première fois qu’elle arrive. A Poitiers, la semaine dernière, Guy Giraud, 85 ans, va chercher ses médicaments mensuels à la pharmacie. C’est alors qu’il apprend qu’il ne peut pas se faire rembourser par la Sécurité Sociale : "Sur votre carte vitale, il est écrit que vous êtes mort" lui annonce son pharmacien. La radio France bleu a enquêté.

La faute aux homonymes

Publicité
Guy Giraud se souvient de la carte vitale qu’il avait reçue en 1999 par son employeur, la SNCF. Il avait alors remarqué une erreur. Le matricule de sa carte ne correspondait pas. 1 30 06 17… Bien un homme né en 1930, au mois de juin, mais son département de naissance n’est pas la Charente-Maritime (17). Guy est né en Chine. Il aurait dû avoir sur sa carte vitale "1 30 06 99..." (étranger). Sur le coup, l’homme pense à une erreur sans conséquence, jusqu’à ce qu’il se fasse opérer du cœur en 2009 et qu’il fasse les démarches pour corriger l'erreur et obtenir une nouvelle carte. Mais le 14 septembre 2014, à la mort de son homonyme charentais, il se rend compte que l’histoire n’est pas finie.

L’homme doit désormais prouver qu’il est vivant et que c’est son homonyme qui est mort. Jusqu’à ce que l’histoire soit réglée, Guy Giraud ne peut plus se faire rembourser ses médicaments.

Vidéo. Comment se faire rembourser quand on n'est plus à la Sécurité sociale ?

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité