Il existe 4 différents types de cancer du pancréas

Publicité

En découvrant quatre déclinaisons différentes du cancer du pancréas, une équipe de scientifiques internationaux pourrait orienter la recherche sur la voie de traitements plus ciblés. 

Publicité

Les traitements du cancer du pancréas n’ont pas beaucoup évolué depuis 20 ans. Les chimiothérapies existantes sont peu sélectives : "C’est comme frapper sur la maladie avec un maillet les yeux fermés", a déclaré le Dr. Peter Bailey (Université de Melbourne – Australie), co-auteur d’une récente étude de l’Université de Glasgow (Royaume-Uni). Selon les résultats de cette étude, cette fatalité serait sur le point de changer : les chercheurs auraient découvert que ce cancer se décline en quatre sous-maladies distinctes, avec un déclencheur génétique, et potentiellement des traitements différents. Cela pourrait orienter la recherche vers des traitements plus ciblés.

L’équipe de scientifiques internationaux a analysé le génome de 456 tumeurs pancréatiques afin de comprendre quels processus sont endommagés lorsque les tissus pancréatiques normaux sont transformés en cancers agressifs. Ils ont identifié 32 gènes systématiquement mutés en tumeurs pancréatiques, venus de 10 voies génétiques différentes. Poussant plus loin leur analyse, ils ont ensuite relevé quatre sous-types de tumeurs distincts : "épidermoïde", "progénitrices du pancréas", "immunogène" et "ADEX".

Publicité
Vers des "pronostics et traitements plus précis"

"En déclinant le cancer du pancréas en quatre maladies distinctes, on part du principe que les taux de survie, les traitements et les déclencheurs génétiques sont différents", a déclaré le professeur Sean Grimmond, autre auteur de l’étude (Université de Melbourne – Australie). "Savoir quel est le sous-type d'un patient permettrait à un médecin de fournir un pronostic et un traitement plus précis."

Les chercheurs ont découvert également que certains types de cancers du pancréas ont les mêmes mutations que pour le cancer du côlon ou la leucémie, pour qui des traitements sont déjà disponibles. Des similitudes ont également été remarquées avec certains cancers de la vessie et du poumon. "Nous pouvons commencer à tirer partie de ces connaissances pour améliorer les traitements" a déclaré le Pr Grimmond.

De son côté, Leanne Reynolds, responsable de la recherche pour le cancer du pancréas au Royaume-Uni, a déclaré : "Les résultats de cette recherche sont incroyablement encourageants pour toute personne touchée par le cancer du pancréas. Ils pourraient signifier qu'à l'avenir les bons patients pourront recevoir le bon traitement au bon moment."

Vidéo. Le cancer des poumons en images

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité