Horloge interne : il en existerait deux

Publicité

Une récente étude américaine tendrait à prouver que nous ne sommes pas pourvus d’une... mais de deux horloges internes.

Publicité

Certains tiennent peut-être enfin la raison de leurs retards systématiques ! Des chercheurs de l’université de Californie à Irvine auraient démontré que nous n’avons pas une seule horloge interne (permettant d’avoir conscience du temps qui passe et d’être ponctuel) mais deux, qui se feraient concurrence.

Les recherches en neurosciences affirmaient jusqu’à présent que le traitement du temps par le cerveau ne dépendait que d’un seul système : l’hippocampe. Cette zone du cerveau commune à tous les mammifères, dont l’importance dans le souvenir d’expériences passées est connue depuis longtemps, tiendrait un rôle dans la perception du temps qui s’écoule.

Publicité
Des rats privés d’hippocampe gardent la notion du temps

Afin d’appuyer cette théorie, des chercheurs américains ont conditionné des rats à reconnaître une odeur particulière en fonction du moment. Une partie des rongeurs a ensuite été privée d’hippocampe. Les résultats devaient démontrer que les rats à hippocampe inactivée n’avaient plus la notion du temps. Mais ils n’avaient pas plus de difficultés que les autres rats à faire la différence entre des intervalles de temps importants (entre 3 et 12 minutes par exemple). Ils sont même meilleurs quand il s’agit de périodes de temps quasi similaires (1 ou 1.5 minutes). En revanche, dès que les écarts de temps diminuaient (4 à 5 minutes par exemple), ils avaient beaucoup de mal à faire la différence. C'est la preuve pour les chercheurs que nous aurions bien deux systèmes neuraux distincts traitant différents types de temps.

Source : Scientifamerican.com

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité