Herpès génital : les traitements

Publicité

Brûlures, démangeaisons, éruptions cutanées... une poussée d'herpès génital est inconfortable et douloureuse pour la personne infectée. 30 à 50 % des cas connaissant des récidives, il est primordial de bénéficier d'un traitement adéquat.

Publicité

Herpès© Fotolia

Soigner les poussées d'herpès génital

Pour traiter au mieux l'herpès génital, consultez votre médecin dès les premiers symptômes. Des antiviraux spécifiques – l'acyclovir, le famciclovir et le valacyclovir – seront alors utilisés pour diminuer la contagiosité, car l'herpès est hautement transmissible, et supprimer la poussée. Il n'existe pas de traitement qui supprime définitivement le virus de l'herpès. Les poussées peuvent récidiver en cas de facteurs favorables (stress, grippe, irritation anormale des parties génitales...). Cependant, si le patient souffre de plus de six crises par an, il existe un traitement préventif, pris quotidiennement sur une durée de six mois, destiné à diminuer la fréquence et la sévérité des poussées.

Publicité
Herpès génital : soulager la douleur au quotidien

Des antalgiques et antiseptiques légers peuvent soulager la douleur en attendant la fin du traitement. Veillez à porter des vêtements amples et doux qui éviteront les irritations. Un linge refroidi, appliqué sur les lésions, peut aussi diminuer la douleur.

Contrairement à l'herpès labial, l'application de crèmes ne constitue pas un traitement suffisant, il faut au contraire garder la zone infectée propre et sèche. Enfin, il ne faut pas toucher les lésions.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité