Glycémie : un mauvais indicateur du risque cardiaque ?

Publicité

Surveiller le taux de glucose n'aiderait pas à prévenir le risque de maladies cardiovasculaires, rapporte une étude britannique.

Publicité

Jusqu'à maintenant, la médecine affirmait que le niveau de glucose chez les patients pouvait évaluer leur risque de maladies cardiaques. Cette hypothèse est démentie par l'étude de chercheurs de l'université de Cambridge (Angleterre) publiée le 26 mars dernier dans la revue JAMA. L'équipe du Dr Emanuele Di Angelantonio a passé au crible les archives de 73 études différentes. En tout, elle a collecté les niveaux de glucose contenu dans le sang de 294 998 volontaires. Résultats : Les statistiques d'efficacité pour prédire un risque de maladies cardiaques à partir du taux de glucose n'ont pas excédé les 7,5%. Un résultat trop faible pour les chercheurs. En conclusion, ces derniers indiquent que, contrairement à ce qui est recommandé, le taux de glucose "n'est pas cliniquement associé à une amélioration ou à une baisse des risques de maladies cardiovasculaires".

Publicité

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité