Génétique : qu'a-t-on hérité de l’homme de Néandertal ?

Publicité

Après avoir étudié les génomes de nos ancêtres, des scientifiques ont découvertt un métissage incroyable encore présent chez les humains d’aujourd’hui .

Publicité

On n'en sait un peu plus sur l’histoire de notre évolution grâce aux chercheurs de l’université de Berkeley en Californie (Etats-Unis). Après avoir comparé le "génome de Neandertal" avec celui des premiers humains appelés Denisoviens, ils ont découvert que ces deux espèces humaines ont laissé des traces parmi les vivants d’aujourd’hui. Selon l’étude le génome Néandertalien serait présent entre 1,5 et 2,1% dans les génomes non-Africains. Les Dénisoviens quant à eux auraient légué des traces génétiques chez certaines populations océaniennes et asiatiques. Selon l’étude les aborigènes australiens, les néo-guinéens et certaines îles du Pacifiques auraient 6% de gènes Dénisoviens et les Chinois 0,2%. D’autres analyses ont également révélé que la femme de Néandertale serait issue de relations consanguines. Selon le Dr Slatkin auteur de l’étude, les nouvelles technologies ont permis d’autres recherches comme celle-ci et pourrait révéler des croisements encore plus mystérieux.

Publicité

Publicité
Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité