"Fruit à tartiner": pas vraiment d'intérêt pour la santé !

"Fruit à tartiner... c'est comme la confiture". Tel est le slogan du nouveau produit Andros® qui prétend offrir un apport en fruit suffisant. Une publicité erronée selon l'UFC Que Choisir.

Publicité
Publicité

Avec son nouveau produit "L'autre pâte à tartiner", Andros entend bien concurrencer le Nutella®. Son atout majeur ? Un meilleur équilibre nutritionnel puisqu'il est à base de fruits. Un argument commercial que la revue UFC Que Choisir a voulu vérifier. D'un point de vue composant, les résultats de leur enquête sont positifs. "Fruit à tartiner" contient très peu de matières grasses (0,2g/100g contre 31,6g/100 pour le Nutella®) et peu de sucre (46g/100g contre 57g pour le Nutella®). Mais pour l' UFC Que Choisir , cela ne suffit pas pour en faire un produit santé.

Quelles différences avec la confiture ?

Publicité
Sur l'étiquette, "Fruit à tartiner" contient 50g de fruits pour 100g, "un taux similaire à celui de toutes les confitures basiques du rayon", déclarent les auteurs de la revue du consommateur. Selon eux, d'autres marques comme "Bonne Maman®" ou "Confipote®" peuvent contenir même plus de fruits. "Il serait illusoire de penser que ce produit (Fruit à tartiner, NDLR ) est un bon moyen de compléter son apport en fruits", conclut l'enquête. Quant à la teneur en sucre, "Fruit à tartiner" est un peu moins sucré qu'une confiture (46g/100g contre 60g/100g d'une confiture "Bonne Maman" à la fraise).

Source : Andros "fruit à tartiner", c'est comme la confiture , UFC Que Choisir , 18 mars 2014.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité