Explosions de réacteurs au Japon : comment se protéger des risques nucléaires ?

Un nuage dit "faiblement" radioactif s’est échappé de la centrale de Fukushima au Japon, samedi 12 mars. D’autres réacteurs nippons actuellement en difficulté pourraient eux aussi donner naissance à des émanations radioactives. Comme celui de Tchernobyl, ces nuages pourraient-ils parvenir jusqu’en France ? Peut-on s’en protéger ? Faut-il acheter de l’iode ? Faut-il comme Singapour, s’inquiéter d’une contamination radioactive des aliments asiatiques ?

Publicité

Quel est le taux de radioactivité du nuage au-dessus du Japon?

Suite au séisme de magnitude 8,9 qui a secoué le Japon vendredi 11 mars, plusieurs centrales nucléaires dont 7 réacteurs ont été endommagés à Onagawa, mais surtout à Fukushima, entraînant la propagation d’un nuage dit faiblement radioactif dans le nord-est du pays.

Publicité

D’après l’échelle de l’Ines (International Nuclear Event Scale), les accidents de Fukushima se situent au niveau 6 sur 7. A titre de comparaison, l’accident de la centrale de Tchernobyl en 1986 était à 7.

Le nuage a été décrit durant tout le week-end comme "faiblement radioactif"…

Mais selon un communiqué du réseau "Sortir du nucléaire" : actuellement, "un citoyen japonais autour de la centrale reçoit la dose annuelle tolérée en France en l'espace de 10 heures."

Mardi de nouvelles explosions ont eu lieu sur le site de Fukushima entraînant des émissions radioactives encore plus importantes. La zone d'évacuation de la population a été étendue à un périmètre de 30 km autour du site.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité