Actualités
Publicité

Etre paresseux serait génétique...

Réagissez ! - 2 commentaires

Vous avez une grosse tendance à être paresseux(se) ? Ce n'est pas de votre faute ! D'après des recherches publiées dans l'American Journal of Physiology, la flemme aurait une origine génétique...

paresse génétique

paresse génétique

Publicité

Les chercheurs Frank Booth et Michael Roberts ont observé des rats dans des cages équipées d'une roue tournante, pendant 6 jours. Ils ont ensuite fait s'accoupler les 26 plus coureurs, et les 26 plus "flemmards". Ils ont répété cela sur dix générations et ont constaté que les descendants des "sportifs" pouvait courir 10 fois plus que les autres ! Après analyse plus poussée de l'ADN des deux groupes d'animaux, les auteurs de l'étude ont expliqué que "sur 17 000 gènes présents dans une certaine partie du cerveau, 36 gènes ont pu jouer un rôle dans la motivation à faire de l'exercice physique". La paresse est donc, chez eux, bien génétique ! Reste plus qu'à confirmer ce constat chez l'Homme. Si tel est le cas, autant dire que les plus nonchalants d'entre nous auront une très bonne excuse pour rester dans le canapé.

Je souscris à la newsletter medisite À la Une

Voir un exemple
Publicité

Ailleurs sur le web

Publiez votre commentaire

2 commentaires

Bonjour, Merci pour cet

Portrait de BrigitteLZ

 Bonjour,

Merci pour cet article sur "Etre paresseux serait génétique..."

Encore une étude hautement spécialisée qui ne serat à rien, vraiment à rien.

Premièrement, partir de l'observation des rats ne peut mener que dans une voie sans issue. 

Deuxièmement, vouloir à tout prix que "tout soit génétique" est une théorie sans fondement qui ne devrait plus du tout exister.

Alors, des chercheurs, hautement diplömés, ont réalisé une étude longue, minutieuse, très onéreuse pour observer quelque chose qui n'a aucun intérêt et aucune utilité.

Comment tout faire pour n'arriver à rien d'intéressant et en faisant cela surtout monopoliser des intelligences, des compétences et des budgets.

"C'est pas ma faute, je suis chercheur, alors je me cherche, je me cherche... Et cette activité m'occupe à plein temps..."

 

Votez pour ce commentaire: 

Ne pas vouloir faire du sport

Portrait de cacest4vrai

Ne pas vouloir faire du sport n'est synonyme de paresse, c'est juste du bon sens!

Le sport oxygène les cellules et ...pas de bol: l'oxygène est oxydant, n'est-ce pas!? Donc, réputé réduisant l'espérence de vie des cellules ...et donc de la notre tout court!

Churchill, qui était connu pour picoler comme un trou, disait lui-même "no sport, never" ...et il a vécu très longtemps!

Votez pour ce commentaire: 

Publicité