Ethylotests : des risques toxiques !

Publicité
Publicité

ethylotest, toxiques Alors que les automobilistes ont l'obligation d’avoir deux éthylotests dans leur véhicule, l’association Robin des bois tire la sonnette d’alarme concernant les risques toxiques associés à leur manipulation par les adultes et... plus encore par les enfants ! Entre janvier 1999 et juin 2012, les centres antipoison de France ont ainsi recensé environ 157 cas de brûlures (les éthylotests contiennent de l'acide sulfurique), d'irritations, de céphalées ou encore de conjonctivites suite à la manipulation de ces dispositifs. Charlotte Nithart de l’association Robins des bois dénonce également la présence de dichromate de potassium dans les éthylotests, "une substance cancérogène et toxique pour l'environnement et la faune aquatique". Le ministre de l’Intérieur Manuel Valls a reporté au 1er mars 2013 l'obligation de pouvoir présenter deux éthylotests dans son véhicule. Elle était prévue initialement pour le 1er novembre 2012. Ce délai devrait permettre selon lui "d’évaluer l’intérêt du dispositif". L'initiative a été saluée par l'association Robin des Bois.

Publicité
Source : Ethylotest chimique à usage unique / air expiré : quels risques ?, COMITE DE COORDINATION DE TOXICOVIGILANCE, juillet 2012.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité