Etes-vous vraiment en surpoids ? Vérifiez-le avec un bout de ficelle

Publicité

Une nouvelle étude montre qu'il serait plus précis d'utiliser un morceau de ficelle plutôt que l'indice de masse corporelle (IMC) pour savoir si l'on est en surpoids ou non.

Publicité

Normal, en surpoids, obèse ou en obésité morbide. Voilà les différentes catégories proposées quand on calcule son indice de masse corporelle (IMC). Cette mesure, déjà remise en question depuis quelques temps, l'est une nouvelle fois avec la révélation d'une étude au Congrès européen de l'obésité à Prague. Menée par l'université d'Oxford Brookes sur 2917 personnes de 16 ans, celle-ci souligne qu'une mesure sérieuse à l'aide d'une ficelle a catégorisé un tiers des volontaires comme étant en surpoids. Alors qu'ils étaient considérés comme "normaux" par le test de l'IMC.

En quoi consiste la mesure de la ficelle ?

Publicité
Publicité
Le principe est simple : il s'agit de vérifier que la taille d'une personne est inférieure à la moitié de sa hauteur (ex : une personne mesurant 180 cm doit avoir un tour de taille inférieur à 90 cm). Si c'est le cas, elle est "normale". "Cette vérification ne peut pas être plus simple, a expliqué le Dr Margaret Ashwell de l'université d'Oxford Brookes. Il suffit juste d'un morceau de ficelle, même pas d'un ruban à mesurer." Pour elle, la valeur de ce test est supérieure à celui de l'IMC. Elle estime aussi qu'utiliser uniquement le calcul IMC pour déterminer les risques cardiovasculaires d'une personne est dangereux. Un des défauts de l'IMC est qu'il ne tient pas compte de la corpulence. Un individu musclé peut être classé comme obèse parce que le muscle est plus lourd que la graisse. Alors qu'il ne l'est pas en réalité. Avec leur découverte, les chercheurs espèrent pouvoir faire évoluer les choses dans la prise en charge de l'obésité.
é.

Vidéo. L'indice de masse corporelle (IMC)



Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité