Etes-vous capable de reconnaître un sourire hypocrite ?

Publicité

Une étude espagnole montre comment un sourire hypocrite peut embrouiller notre perception des émotions... et ainsi nous faire croire à un visage heureux, même s'il ne l'est pas.

Publicité

hypo_p© Fotolia Croyez-vous toujours à la sincérité d'un sourire ? Selon le chercheur David Baltràn Guerrero de l'Université de La Laguna (Espagne), s'il est facile de comprendre la colère, la tristesse ou la peur de quelqu'un, il est plus difficile d'analyser les expressions de bonheur. Il a ainsi mené une étude sur le sourire qui "joue un rôle clé dans la reconnaissance du bonheur des autres", explique-t-il à la revue Science Daily. "Mais comme nous le savons tous, nous ne sommes pas vraiment heureux à chaque fois que nous sourions." Ainsi, certaines personnes sourient pour être polies, d'autres pour cacher leurs émotions ou motivations négatives, telles que la domination, le sarcasme, la nervosité ou l'embarras.

D'après ses résultats, quand la tâche est strictement perspicace - comme détecter les traits du visage -, le sourire a une influence très forte, au point que les différences entre les expressions ambigues ne se dinstinguent pas des expressions réellement heureuses. Quand la tâche implique de catégoriser les expressions, l'influence du sourire s'affaiblit, même si elle est toujours importante - 40% du temps, les participants identifient des expressions ambigues comme des expressions réellement heureuses. Cependant, l'influence du sourire disparaît lors une estimation émotionnelle : "Un sourire peut nous faire interpréter une expressions non heureuses comme heureuses, sauf quand nous sommes impliqués dans l'évaluation émotionnelle de la dite expression."

Publicité
Décryptage

Il y a deux muscles qui s'agitent potentiellement lorsque nous sourions. Le premier est le zigomatique, qui contrôle les coins de la bouche; si ce muscle là est le seul à être activé, ce n'est pas un sourire sincère. Les scientifiques parlent de "sourire social". Le deuxième est le muscle orbiculaire qui fait se refermer nos paupières : s'il est activé cela montre qu'on sourit vraiment. La grande majorité des personnes qui sourient de manière hypocrite ne montrent aucun mouvement dans la zone supérieure du visage.

Il est précisé que l'influence d'un sourire n'est pas la même sur tout le monde. "Une autre étude a montré que les gens sujets à une anxiété sociale avaient tendance à confondre moins fréquemment les expressions ambigues avec des expressions réellement heureuses", conclut le chercheur.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité