Elvis Presley souffrait d’une maladie génétique

Publicité

L’analyse de l’ADN du King a révélé qu’une maladie génétique cardiaque pourrait être à l’origine de son décès.

Publicité

La disparition d’Elvis Presley vient peut-être d’être élucidée ! Décédé le 16 août 1977 à l’âge de 42 ans des suites d’une crise cardiaque, le King était devenu accro à la malbouffe et aux médicaments durant ses dernières années.

Mais ses excès ne seraient pas responsables de sa mort. L’analyse de son ADN, récupéré sur un de ses cheveux, a révélé que le chanteur était génétiquement prédisposé aux migraines, à l’obésité mais également aux maladies cardiaques.

Publicité
Les scientifiques ont en effet découvert une mutation d’un gène connu pour être la cause d’une cardiomyopathie hypertrophique. Cette maladie du muscle cardiaque survient généralement chez l’homme âgé de 20 à 40 ans et provoque une augmentation du poids du coeur.

Mais les recherches menées par le Dr Stephen Kingsmore du Children’s Mercy Hospital dans le Kansas aux Etats-Unis, ont montré qu’Elvis Presley souffrait de plusieurs autres mutations chromosomiques. L’une d’entre elles pourrait expliquer les migraines et les problèmes de vue qui l’ont handicapé.

Ces découvertes dédouanent le médecin traitant du chanteur, souvent jugé responsable de sa mort prématuré.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité