Elle développe un empoisonnement du sang à cause de son régime

Publicité

Une jeune mère a développé une cétoacidose diabétique, une acidité du sang, après avoir suivi un régime sans pain, sans riz et sans pâtes alors qu’elle allaitait. Un accident qui alerte sur les dangers des régimes sans glucide selon le Docteur qui a pris en charge la jeune femme.

Publicité

© FotoliaAlors qu’elle suivait un régime pauvre en glucides tout en allaitant, une jeune mère a développé une cétoacidose, une complication d’un diabète qui acidifie le sang.

Âgée de 32 ans, cette Suédoise a été conduite à l’hôpital d’Helsingborg en urgences suite à des nausées, des vomissements, des tremblements et des palpitations cardiaques. La jeune mère a indiqué qu’elle suivait un régime pauvre en glucides de manière à perdre les kilos de sa grossesse. Son cas est d’autant plus rare qu’il a été relaté dans le Journal of Medicinal Case Reports.

Publicité
Son régime pauvre en glucides consistait à manger moins de 20 g de carbohydrates par jour, soit l’équivalent d’une pomme de terre de taille moyenne. Parallèlement, la trentenaire continuait d’allaiter son garçon de 10 mois. Si elle a assuré avoir perdu 4 kg, elle a également avoué se sentir faible depuis quelques temps.

Une acidification du sang qui peut mener au coma ou au décès

Grâce à des examens, les médecins ont découvert que la jeune mère souffrait d’une cétoacidose, une affection rare mais grave qui peut survenir en cas de diabète de type 1. Lorsque le niveau de glycémie (glucose dans le sang) baisse drastiquement, le corps va alors puiser dans les graisses de réserve pour obtenir suffisamment d’énergie. Des molécules appelées cétones s’accumulent anormalement dans le sang et augmentent l’acidité du sang. La cétoacidose constitue une urgence vitale qui doit être prise en charge au plus vite car elle peut conduire à des évanouissements, à un coma ou même au déc

Publicité
La jeune femme a reçu du glucose et de faibles doses d’insuline pendant plusieurs jours poru retrouver la santé. Selon le Dr Ekelund en charge de cette patiente, il s’agit du premier cas répertorié de cétoacidose en l’absence d’un diabète de type 1 et en allaitant. Cette pathologie peut cependant avoir lieu dans le cas d’une extrême famine. Selon le spécialiste "les gens devraient être informés des dangers potentiels de ce type de régime, surtout durant l’allaitement ou si le corps subit une autre forme de stress, notamment en cas de maladi".
span>



Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité