Elle accouche des jumeaux d’une autre après une erreur médicale

Publicité

En Italie, une femme a choisi d’accoucher prématurément de jumeaux conçus par fécondation in vitro par d’autres parents et qu’elle portait par erreur.

Publicité

Le journal italien La Stampa vient de révéler que la femme de 41 ans, qui portaient les enfants d’un autre couple, avait décidé d’accoucher prématurément le 4 août dernier par césarienne. Désirant devenir parents malgré des problèmes de procréation, son mari et elle avaient eu recours à une fécondation in vitro (FIV). Mais lors d’une choriocentèse, un examen des chromosomes des fœtus réalisé pour détecter des maladies génétiques, le couple découvre que l’ADN des enfants n’a rien à voir avec les leurs.

La femme portait en réalité les bébés qu’un autre couple avait conçus grâce à une FIV. Un échange des embryons avait eu lieu le jour de l’implantation. Le personnel médical de l’hôpital Sandro Pertini à Rome a justifié cette erreur par une homonymie quasiment parfaite entre les deux couples dont les noms de famille présentent cinq lettres identiques sur sept, rapporte le quotidien La Repubblica .

Publicité
Une bataille juridique pour obtenir la garde des jumeaux

La décision d’accoucher plus tôt que prévu de l’Italienne intervient alors que la justice italienne devait déterminer le 8 août si le recours des parents biologiques était recevable. Ces derniers, pour qui les tentatives de FIV ont échoué, revendiquent la paternité des bébés. Mais les parents porteurs refusent d’accéder à cette demande et ont annoncé leur envie de porter plainte et de réclamer des dédommagements à l’hôpital.

La juge en charge de l’affaire a décidé de prendre un délai de réflexion avant de se prononcer. En attendant, les parents biologiques ont exigé que les bébés, qui se portent bien selon les médias, ne soient pas inscrits à l’état civil italien et leur soient confiés.

Sur le même thème : Mieux comprendre l'accouchement par césarienne :

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité