Douleurs chroniques : pour dormir, tentez la thérapie cognitive

Publicité

Arthrose, mal de dos, migraine... Des chercheurs anglais ont mis en avant la thérapie cognitive comme alternative aux somnifères pour améliorer le sommeil des patients souffrants de douleurs chroniques. 

Publicité

© FotoliaLes douleurs chroniques impactent la qualité du sommeil : insomnie, fatigue intense… au final le patient risque la dépression. Si les somnifères peuvent apporter un répit pour quelques temps, il est préférable de ne pas en dépendre trop longtemps. Des chercheurs de l’Université de Warwick (Royaume-Uni) ont mis en valeur la thérapie cognitive comme une alternative non-médicamenteuse aux somnifères. L'étude est parue dans le revue Sleep.

Selon le Dr Nicole Tang qui a conduit l’étude et a été interrogée par le DailyMail : " les somnifères ne sont pas recommandés à long terme pour traiter l’insomnie de ceux qui souffrent de douleurs chroniques (en particulier depuis plus de 3 mois) . Cette étude est importante car elle souligne l'alternative des traitements non-médicamenteux".

Publicité
Amélioration du sommeil et réduction de la douleur

La thérapie cognitive-comportementale est une thérapie brève qui consiste à remplacer les idées négatives pour transformer des comportements inadaptés et les rendre en adéquation avec la réalité.
Pour conduire cette étude , l’équipe de chercheurs a analysé 72 études portant sur un total de 1066 patients âgés de 45 à 61 ans. Ces personnes, souffrant de douleurs chroniques liées à des cancers, de l’ arthrite , des douleurs dorsales, avaient testé des thérapies non-médicamenteuses pour traiter leurs insomnies.

Résultats : hygiène du sommeil, "contrôle du stimulus", "restriction du sommeil", thérapie cognitive et relaxation…ces différentes thérapies ont montré leur efficacité dans l’amélioration de la qualité du sommeil mais ont aussi permis une petite réduction de la douleur juste après le traitement. A partir de 12 mois, elle avaient même une légère incidence sur l’état dépressif.

"Nous avons trouvé que, pour le moment du moins, les thérapies non médicamenteuses, délivrées de personne à personne, avaient l’effet le plus positif sur l’insomnie", a conclu le Dr. Tang.

Vidéo : L'arthrite

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité