Diagnostic de cancer : Que dire ? Que faire ?

Publicité

Patient, conjoint, ami, médecin. Une oncologue australienne, le Dr Ranjana Srivastava, vient de publier un guide où elle donne des conseils pour appréhender au mieux l’après-diagnostic de cancer.

Publicité

C’est une annonce difficile que des milliers de personnes entendent chaque année : "C'est un cancer." Ce diagnostic soulève alors une interrogation pour les patients mais aussi leurs proches : comment doit-on réagir et que doit-on faire ?

Une oncologue australienne, le Dr Ranjana Srivastava, vient de publier un livre So It’s Cancer : Now What ? (C’est le cancer : et maintenant ?) afin de les guider dans cette épreuve.

Publicité
Si vous êtes patient :

- Evitez de paniquer. De nombreux cancers peuvent de nos jours être soignés.
- N’hésitez pas à vous tourner vers votre généraliste, si vous avez une parfaite confiance en lui. Il vous accompagnera tout au long de votre traitement et vous dirigera vers des spécialistes compétents.
- Prenez le temps de trouver un oncologue dont les méthodes de travail vous correspondent.

Si vous êtes le/la conjoint(e) :

- Soyez patient et compréhensif envers votre partenaire. Le choc du diagnostic peut avoir des répercussions sur son comportement.
- Faites-lui savoir que vous êtes là s’il/elle a besoin de vous, tout en lui laissant son espace de liberté.

Si vous êtes un ami :

- Ne lui demandez pas constamment si vous pouvez faire quelque chose pour lui. Cela risquerait de le fatiguer et de nuire à votre amitié.
- Les petites attentions régulières sont souvent plus appréciées des malades qu’un grand élan de générosité soudain suivi d’un silence gênant pour les deux. Pensez donc à passer chercher ses enfants à l’école de temps en temps, à lui tondre sa pelouse ou à lui apporter un bon repas qu’il n’aura peut-être pas eu la force ou l’envie de préparer.
- Soyez présent à ses côtés. Même si vous ne faites pas quelque chose d’important pour l’aider, votre seule présence suffira.

Si vous êtes le médecin :

- Soyez honnête avec le malade. Ne lui cachez rien sur sa pathologie et sur son cas personnel.
- Expliquez-lui les choses dans des termes simples. Oubliez le vocabulaire médical peu compréhensible pour lui.

Vidéo : Choisir un cancérologue lors d'un cancer du sein



Source : Daily Mail

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité