Diacéréine : un médicament anti arthrose à éviter

Publicité

Dans son édition de janvier 2015, la revue médicale Prescrire déplore que la diacéréine soit maintenue sur le marché français comme traitement de l'arthrose. Les auteurs regrettent que la balance bénéfices-risques ait été jugée "favorable" par la comission européenne alors que plusieurs agences du médicament ont demandé son retrait.

Publicité

Selon la revue médicale Prescrire, l'anti arthrosique diacéréine ne devrait plus être prescrit pour soulager les symptômes d'arthrose de hanche et du genou. En cause, "une efficacité clinique non démontrée" et des effets indésirables "disproportionnés" tels que des troubles digestifs (diarrhées, hémorragies, ulcérations digestives, pancréatites, colites...), des troubles cutanés, des réactions d'hypersensibilité, et des atteintes hépatobiliaires parfois mortelles.

La Commission européenne fait la sourde oreille

Publicité
Les auteurs déplorent que la Commission européenne qui après étude en 2014 a jugé le rapport bénéfice/risque "favorable sous réserve" se soit contentée de restreindre son utilisation* alors que l'Agence nationale du médicament (ANSM) avait annoncé en 2012 que la balance bénéfices-risques du médicament était défavorable et que plusieurs états européens dont la France ont demandé son retrait du marché.

Il faut privilégier le paracétamol

Prescrire rappelle qu'à ce jour, aucun traitement ne permet de prévenir les douleurs de l'arthrose. Et recommande de prendre en premier lieu du paracétamol puis " en deuxième ligne, un anti-inflammatoire non stéroïdien tel l'ibuprofène ou le naproxène, en maîtrisant leur posologie".

Vidéo. L'arthrose, c'est quoi ?

* utilisation déconseillée chez les plus de 65 ans, contre-indication chez les patients atteints de maladies hépatiques, posologie réduite de moitié pendant les 2 à 4 premières semaines de traitement, etc.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité