Diabète : un tiers des gens ne prennent pas leurs médicaments à cause des effets secondaires

Un traitement couramment prescrit contre le diabète de type 2 n’est pas bien suivi par près d’un patient sur trois. Il est pourtant préférable d’essayer un autre médicament mieux supporté pour éviter le risque de complications du diabète.

Publicité
Publicité

© Adobe StockMetformine, gliclazide ou pioglitazone ? Ces trois médicaments sont fréquemment prescrits contre le diabète de type 2. Mais dans les faits, les patients ne prennent pas rigoureusement leur traitement. Des chercheurs en médecine clinique de l’université de Surrey (Royaume-Uni) se sont penchés sur la question de l’observance thérapeutique contre le diabète, c’est-à-dire la façon dont les patients suivent, ou ne suivent pas les prescriptions médicales et coopèrent à leur traitement. Dans l’étude que les scientifiques publient dans le journal Diabetes, Obesity and Metabolism, ils révèlent que les patients soignés à la metformine sont ceux qui respectent le moins leur prescription, à cause des effets secondaires que cette substance provoque couramment.

30% des doses de metformine ne sont pas prises

Pour atteindre ce constat, les chercheurs se sont appuyés sur les résultats d'essais cliniques et d'études observationnelles pour évaluer la façon dont 1,6 million de patients diabétiques de type 2 prenaient leur médicament. Si la metformine est le médicament le plus couramment prescrit, elle est aussi celui que le moins de patients prennent correctement. Selon les scientifiques, 30% des doses de metformine prescrites ne sont pas prises , contre 23% des doses de sulfonylurées (comme le gliclazide) et 20% des doses de pioglitazone . Les gliptines, une nouvelle classe de médicaments contre le diabète, présentent quant à elles le meilleur taux d’observance puisque seulement 10 à 20% des patients qui reçoivent ce traitement ne le prennent pas.

Des risques de complications pour les yeux et les reins

Mais pourquoi autant de personnes abandonnent leur traitement ? La cause de cette inobservance réside, selon les chercheurs, dans les effets secondaires des médicaments . Ceux de la metformine comprennent fréquemment des symptômes gastro-intestinaux comme une diarrhée et des flatulences quand les gliptines sont généralement bien tolérées par l’organisme. Autre cause probable : le caractère contraignant du programme de traitement , qui oblige parfois à prendre plusieurs doses par jour.
"J’encourage toute personne qui a du mal à prendre les médicaments tels qu'on lui a prescrit, même si c’est à cause des effets secondaires ou à cause de la complexité du programme, d’en discuter ouvertement avec son médecin ou son infirmier." conseille le docteur Andy McGovern, co-auteur de l’étude cité dans un communiqué EurekAlert! . Si un médicament ne convient pas, un autre traitement pourra être essayé , grâce à la diversité des traitements contre le diabète de type 2. Une solution préférable à l’inobservance, puisqu’un traitement non suivi peut être à l’origine de " complications comme des maladies oculaires ou rénales ", rappelle le chercheur. Un diabète non soigné peut en effet entraîner une cécité, une insuffisance rénale, des infections cutanées qui ne cicatrisent pas ou encore des lésions neurologiques ou des accidents cardio-vasculaires.

Vidéo. Diabète : quels sont les vrais symptômes ?

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité