Diabète de type 2 : les gliptines dangereuses pour le coeur

Diabète de type 2 : les gliptines dangereuses pour le coeur©Istock

La revue médicale Prescrire alerte contre un type de traitement prescrit en cas de diabète de type 2 qui devrait selon eux être interdit à cause d'un niveau d'effets secondaires élevé. 

Publicité
Publicité

En France, plus de 400 nouveaux cas de diabète sont diagnostiqués chaque jour, rapportait une étude de 2011 menée par l'Inpes. Parmi les complications ont retrouve notamment les maladies cardiovasculaires contre lesquelles certains patients prennent un traitement appelé gliptines. Dans un communiqué du 1er mars 2017, la revue médicale Prescrire révèle que ce type de traitement n'aurait non seulement aucune efficacité dans la réduction des complications du diabète liées au coeur mais provoquerait en plus trop d'effets indésirables.

Publicité

Il ne doivent plus être prescrits pour les patients atteints de diabète de type 2

Les gliptines sont des médicaments destinés à "stimuler la sécrétion d'insuline en inhibant le catabolisme des incrétines". En Europe les médicaments concernés sont : l'alogliptine (Vipidia®), la linagliptine (Trajenta®), la saxagliptine (Onglyza®), la sitagliptine (Januvia®, Xelevia®) et la vildagliptine (Galvus®). Prescrire rapporte que les résultats de deux études ont montré un taux d'hospitalisation augmenté lié à une insuffisance cardiaque avec la saxagliptine (Onglyza®), et l'alogliptine (Vipidia®).

Pour les autres traitements des réactions allergiques sévères, des infections, de l'insuffisance rénale, des pancréatites et des atteintes hépatiques sont également suspectées. Pour les experts la balance bénéfice risque étant trop négatif les gliptines "n'ont pas leur place dans la prise en charge des patients ayant un diabète de type 2".

Vidéo. Diabète : les signes qui ne trompent pas

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité
Publicité