Détecter une insuffisance cardiaque grâce à de la salive

Publicité

Pour détecter les insuffisances cardiaques, un protocole simple et rapide pourrait prochainement remplacer la prise de sang : un test salivaire, faisable chez soi. 

Publicité

Une prise de sang s'avère déjà être un examen plutôt rapide et non invasif pour détecter l'insuffisance cardiaque, mais des chercheurs australiens ont fait mieux. Appartenant au QUT's Institute of Health and Biomedical Innovation (IHBI), ils ont mis au point un test de dépistage basé sur la salive. "Ce qui est bien avec salive, c'est que vous n'avez pas besoin de personnel médical pour prélever un échantillon. Vous pouvez vous-même surveiller votre santé cardiaque", a déclaré le Pr Punyadeera à l'origine du projet.

Cet échantillon de salive permet de rechercher la présence à un niveau anormalement élevé d'une protéine bien précise, la galectine-3 qui constitue un biomarqueur spécifique pour une insuffisance cardiaque, soit l'incapacité du coeur à pomper correctement le sang dans le corps. Une innovation très attendue, car cette pathologie causée par l'obésité, le diabète ou l'hypertension artérielle est très coûteuse pour les systèmes de santé.

Publicité
Des données à envoyer au médecin

Ce dépistage est simple au point de se réaliser à domicile par le patient. "Avec le système d'e-santé, le patient pourrait être en mesure d'envoyer les données de leur test à leur généraliste qui pourrait les conseiller sur un médicament ou un spécialiste", ajoute-t-elle. Du côté des patients, elle entraîne une baisse de la qualité de vie, car ils souffrent de divers symptômes comme l'accumulation de liquide dans les jambes, sont sujets à des ulcères et à la fatigu

Publicité
Ce test est d'autant plus important que l'insuffisance cardiaque est asymptomatique à ses débuts, mais mortelle si elle n'est pas traitée. "Nous espérons que ce test pourra fournir aux patients un moyen rapide de savoir s'ils ont besoin de soins", conclut le Pr Punyadeera. Pour cette recherche fructueuse, l'équipe scientifique a reçu une donation de 75 000 dollars. Elle conduira prochainement des essais cliniques dans plusieurs hôpitaux australiens.
iens.

Vidéo. L'insuffisance cardiaque congestive

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité