Désinfectants, anti-poux : ces produits du quotidien pourraient favoriser les leucémies chez les enfants

Désinfectants, anti-poux : ces produits du quotidien pourraient favoriser les leucémies chez les enfants © iStock

Parce qu'ils contiennent des pesticides, des produits présents dans la maison pourraient majorer le risque de leucémies chez les enfants, annonce la revue médicale Prescrire dans sa dernière édition. Parmi eux : les désinfectants ménagers, les produits anti poux... mais pas que !

Publicité
Publicité

De nouvelles analyses publiées par la revue médicale Prescrire ont permis de confirmer les liens entre la présence de pesticides à la maison et des problèmes de santé graves chez les enfants.

Publicité

Des risques de leucémie aiguë

Dans son édition de juillet, la revue informe qu’une analyse du consortium international sur les leucémies de l’enfant (en anglais "Childhood leukemia international consortium" ou CLIC) a permis de d'établir des risques de leucémie aiguë liés à l’exposition aux pesticides à usage domestique . Derrière ces pesticides présents à la maison : des désinfectants ménagers, des insecticides , des répulsifs , des pesticides pour les plantes ou dans des médicaments antiparasitaires à usage humain (contre les poux par exemple) ou pour les animaux.
L’analyse a rassemblé 12 études de cas et montre une forte augmentation de ce risque chez les enfants. Selon la revue, "les périodes d’exposition étudiées ont été les 3 mois précédant la conception, la grossesse et l’enfance ".

En 2013 déjà, l’Inserm ( Institut national de la santé et de la recherche médicale) avait publié un rapport sur les possibles effets néfastes des pesticides sur notre santé . "Il semble exister une association positive entre exposition professionnelle à des pesticides et certaines pathologies chez l’adulte : la maladie de Parkinson , le cancer de la prostate et certains cancers hématopoïétiques ( lymphome non Hodgkinien , myélomes multiples)". De plus, l'institut constate que "les expositions aux pesticides intervenant au cours de la période prénatale et périnatale ainsi que la petite enfance semblent être particulièrement à risque pour le développement de l’enfant". Prescrire affirme que, depuis le 1er janvier 2017 , "les collectivités publiques n'ont plus le droit d'utiliser de pesticides pour l'entretien des espaces verts et des voiries ". Cette interdiction devrait également concerner les particuliers à partir du 1er janvier 2019.

Pesticides : à quoi ça sert ?

Selon l’Inserm, la plupart des pesticides sont utilisés pour les besoin de l’agriculture , mais aussi pour les " entretiens des voiries, jardins et parcs ; secteur industriel (fabrication, traitement du bois,…) ; usage en santé humaine et vétérinaire , lutte anti-vectorielle (moustique), dératisations …Il faut ajouter à cette liste les usages domestiques (plantes, animaux, désinsectisation, jardinage, bois)". Ils permettent d’ agir sur les organismes vivants (les plantes, les champignons…) pour pouvoir les détruire, les contrôler ou les repousser.
Ainsi, le rapport recommande de posséder une meilleure connaissance des données d’exposition aux pesticides par la population professionnelle qui y est exposée. Elle ajoute qu’il faut également prendre connaissance des périodes critiques d’exposition en milieu professionnel mais aussi chez la population en général.

Vidéo. 3 cancers les plus fulgurants

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité
Publicité