Des appareils auditifs moins chers désormais en pharmacie

Publicité

Un décret publié au Journal Officiel autorise désormais les pharmaciens à vendre des sonophones, appareils d'assistance d'écoute beaucoup moins chers que les prothèses auditives.

Publicité

Après trois ans de bataille entre les audioprothésistes et Sonalto, le seul fabricant de sonophones, la décision a été prise. Désormais, selon le décret publié le 22 août au Journal Officiel, ces "assistants d'écoute" pourront être vendus en pharmacie et non plus seulement dans les centres spécialisés. Pour les 4 millions de malentendants en France, la facture pourrait être beaucoup moins lourde. Allant d'environ 300 euros, contre parfois plusieurs milliers d'euros pour une prothèse auditive.

Distinguer sonophone et prothèses auditives

Publicité
Néanmoins, les deux appareils sont à différencier. Le sonophone amplifie les sons jusqu'à 20 décibels mais ne pallie pas d'autres défaillances auditives, il n'est pas personnalisé. S'il est disponible sans prescription médicale et n'impose pas de suivi par un audioprothésiste, il n'est pas du tout pris en charge par la Sécurité sociale. Une prothèse auditive est, elle, adaptée aux troubles auditifs du patient, prescrite sur ordonnance par un praticien spécialiste, et peut être remboursée en partie par l'Assurance maladie et certaines mutuelles.

Certaines pharmacies proposaient déjà la vente de sonophones, de façon plus ou moins légale. Aujourd'hui, la démarche va certainement se généraliser, contre l'avis des audioprothésistes.

Vidéo. L'audition, comment ça marche ?

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité