Dépression : la maladie que vous éviterez en faisant 1h de sport par semaine

Publicité

Pratiquer une activité physique pendant seulement une heure chaque semaine aurait un effet protecteur contre cette maladie. Explications.

Publicité

© Adobe StockElle est recommandée contre la maladie de Parkinson, le cholestérol ou encore contre le mal de dos. Mais ce n’est pas tout ! L’activité physique ajoute une nouvelle corde à son arc : pratiquée à raison d’une heure par semaine minimum, elle serait efficace contre la dépression , selon des chercheurs en psychiatrie de l’université de New South Wales (Sydney, Australie) et de l’Institut Norvégien de Santé Publique. Ils publient une étude dans l’American Journal of Psychiatry.

Une heure de sport pour prévenir la dépression

Publicité
Pour arriver à cette conclusion, les scientifiques se sont appuyées sur les données de santé de 33 908 adultes norvégiens récoltées sur une période de 11 ans. Ces participants ne présentaient ni symptômes de troubles mentaux ni conditions limitant la pratique d’un sport, et ont eux-mêmes rempli un questionnaire sur leur état anxieux, leurs signes de dépression, la fréquence et l’intensité de leur activité physique. Résultat : une heure de sport par semaine seulement était associée à un risque moindre de dépression. "Nous savons depuis un certain temps que l’exercice physique a un rôle à jouer dans le traitement des symptômes de la dépression, mais c’est la première fois que nous pouvons quantifier le potentiel préventif de l’activité physique en terme de réduction des futures dépressions", précise le professeur Samuel Harvey, auteur principal de l’étude, dans un communiqué ScienceDaily.

Bienfaits physiques et sociaux de l’activité physique

Cette découverte apporte de nouveaux espoirs pour lutter contre la dépression. En effet, "12% des cas de dépression auraient pu être évités si tous les participants s’étaient impliqués dans au moins une heure d’activité physique par semaine", écrivent les chercheurs dans leur publication. Mais pour le moment, les mécanismes expliquant cette corrélation entre sport et santé mentale restent inconnus : "nous essayons encore de déterminer précisément pourquoi le sport peut procurer cet effet protecteur, mais nous pensons que cela peut venir de l’impact combiné des nombreux bénéfices physiques et sociaux de l’activité physique", expliquent les scientifiques dans le communiqué. Seule ombre au tableau : selon cette étude, la pratique d’un sport ne semble pas être liée à une diminution de l’anxiété.

Vidéo. La dépression en images

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité