Dépression, autisme… Le passé lourd de Thierry Redler

Publicité

Le comédien, star de la sitcom "Les filles d’à côté" est décédé samedi à l’âge de 56 ans.

Publicité

Pour de nombreux téléspectateurs, il restera Marc Malloy, voisin enjoué et attachant, courant après des filles qui n’ont d’yeux que pour son ami Daniel chez qui il squatte. Star de la sitcom d’AB Production, "Les filles d’à côté", Thierry Redler, l’interprète de Marc, est décédé samedi 26 juillet à l’âge de 56 ans. Mais le personnage bon vivant qu’il interprétait sur le petit écran était bien loin de la personnalité torturée de l’acteur.

Dépression, autisme et disparition de ses proches auront marqué sa vie

Car la vie de Thierry Redler n’était, depuis sa plus tendre enfance, qu’une succession d’épreuves. Alors qu’il n’avait que 8 ans, il perd sa mère. Souffrant d’une embolie pulmonaire, c’est dans les bras du jeune garçon qu’elle s’éteindra. S’ensuivent alors de nombreux passages en maison de redressement, où il fera la découverte des drogues dures.

Déclaré bipolaire, il sera finalement diagnostiqué autiste Asperger. Conséquence de cette pathologie, il ne ressent aucune douleur, qu’elle soit émotive ou physique. "Depuis le décès de ma mère, je ne ressens plus rien. Et heureusement !", déclara-t-il dans un entretien au magazine France Dimanche durant l’été 2013.

Publicité
Dépressif, il a tenté à plusieurs reprises de mettre fin à ses jours. Lors d’un séjour à l’hôpital psychiatrique, il avait tenté de s’étouffer avec un sac en plastique. Peu avant la mort, en juin 2011, de sa seconde compagne atteinte d’un cancer du sein, le père de cinq enfants s’était tiré une balle dans le ventre à l’aide d’un fusil.

C’est l’un de ses enfants qui l’avait retrouvé sans connaissance sur le bateau dans lequel il vivait dans le port de La Rochelle jeudi 23 juillet.

Sur le même thème : Thierry Redler est mort :



Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité