Décès d’un enfant de 4 ans de noyade sèche : qu’est-ce que c’est ?

Décès d’un enfant de 4 ans de noyade sèche : qu’est-ce que c’est ?© iStock

Un garçon de 4 ans est mort par noyade sèche à Houston (États-Unis) une semaine après s’être baigné. Si cette cause de décès est encore méconnue en France, il est important de comprendre comment elle survient et d'identifier ses symptômes.

Publicité
Publicité

Francisco Delgado est mort de "noyade sèche" une semaine après s'être baigné près d’une digue au Texas aux Etats-Unis. Le garçon avait le ventre anormalement gonflé en sortant de l’eau , présentait également des maux de ventre et des douleurs au niveau des épaules selon le site américain Eyewitness News qui rapporte l'affaire. Il s'est réveillé le matin en criant de douleurs, les secours ont tenté de le réanimer, sans succès.

Publicité

La noyade sèche, qu’est-ce que c’est ?

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), il est difficile de donner une définition homogène internationalement acceptée qui permet de comptabiliser tous les cas pertinents de noyade. En cas de noyade, l’eau pénètre dans les poumons, la respiration devient impossible et le manque d’oxygène provoque la mort. Quand elle survient plusieurs heures après la baignade, on parle de noyade sèche ou "secondaire" . Le liquide qui a pénétré dans les poumons peut entraîner une détresse respiratoire ou une infection pulmonaire. Ces complications pulmonaires peuvent se manifester rapidement ou plusieurs heures après la noyade. Sur le HuffingtonPost, un médecin explique : " Les réactions d’une personne ayant souffert d’une brève noyade sont très différentes. Une personne qui a une altération pulmonaire aura des problèmes respiratoires qui s’aggraveront de plus en plus. Sa respiration s’accélérera et elle aura l’impression de s’étouffer. Si quelqu’un commence à développer des problèmes respiratoires ou se comporte de manière inhabituelle après avoir souffert d’une brève noyade, une consultation médicale doit être réalisée rapidement."

Pourquoi les enfants sont plus à risque ?

Quand un enfant boit la tasse "le liquide descend le long des bronches et arrive au niveau des poumons . L'eau de mer étant hyperosmolaire , elle fait un appel d'eau et passe à travers les parois perméables des alvéoles " détaille un m édecin radiologue de l’hôpital de Carcassonne, interrogé par LCI. Or, les enfants ont moins d’alvéoles que les adultes . ‘’Plus l’enfant est jeune et plus c’est rapide. Les alvéoles (et ainsi les poumons) se remplissent du liquide au fur et à mesure et les premiers symptômes se font ressentir’".

Les symptômes qui doivent alarmer

Si votre enfant a avalé de l'eau lors d'une baignade, il faut le surveiller dans les heures qui suivent. Les principaux symptômes d'alerte sont : la toux inexpliquée et persistante , le teint gris, des difficultés à respirer, une grande fatigue . Le décès peut survenir jusqu’à une semaine après l’absorption . Restez vigilants et emmenez immédiatement votre enfant aux urgences en cas de doute . Ne laissez jamais votre enfant seul au bord de l’eau car 30 secondes suffisent pour qu'il se noie . L’eau de mer n’est pas la seule en cause : toute substance liquide peut présenter un risque si elle est absorbée en grande quantité.

De simples gestes à adopter

Il faut systématiquement surveiller un enfant qui se baigne , se baigner avec lui lorsqu’il patauge ou s’amuse dans l’eau. Il faut équiper l’enfant de brassards (marquage CE et norme française) et lui apprendre à nager le plus tôt possible . Les objets gonflables ne protègent pas de la noyade.

L’Institut National de Prévention et d’Éducation pour la Santé (INPES) rappelle que la plupart des noyades chez les enfants sont dues à un manque de surveillance ou un défaut de dispositif de sécurité (barrières, alarmes, détecteurs de mouvements…). Malgré les mesures de sécurité mises en place dans les lieux publics, rien ne remplace la vigilance active des adultes .

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité