Décédé, les médecins le ramènent à la vie

Publicité

Alors qu'il était déclaré mort après avoir passé une nuit en hypothermie, Justin Smith a eu la vie sauve grâce à l'acharnement d'un médecin. Une réanimation surprenante car très rare, qui montre une nouvelle fois ce dont le corps humain est capable pour survivre.

Publicité

Son histoire fait de lui un miraculé. Aux Etats-Unis, Justin Smith (26 ans) est revenu à la vie après avoir été déclaré cliniquement mort. Il doit sa survie à une équipe médicale acharnée et aux secrets du corps humain. Il y a un an, le jeune homme a été retrouvé, pour une raison inconnue, allongé dehors dans le froid, avec une température corporelle de - 20°. Il aura fallu douze heures avant que son père ne le trouve et le transporte à l'hôpital. Aujourd'hui, il a accepté de revenir sur cette histoire dans le Standard-Speaker, car ce qu'il s'est passé demeure un mystère sur le plan médical.

Le 21 février 2015, Justin Smith est donc transporté à l'hôpital par son père. "Il était bleu. J'ai cherché son pouls, j'ai cherché les battements de son cœur. Il n'y avait plus rien", explique ce dernier à la chaîne Pensylvannia TV. Le personnel d'urgence non plus ne détecte aucun signe de vie. Il est déclaré mort et une enquête est ouverte pour en déterminer les circonstances. Mais aux yeux de Gerald Coleman le médecin urgentiste de l'hôpital Lehigh Valley Hospital, il ne fallait pas déclarer forfait trop vite, car le jeune homme n'était pas mort.

Publicité
Le cerveau demeure intact

"Tu n'es pas mort tant que tu n'es pas chaud et mort", selon un dicton que le médecin aime bien citer. Le médecin ordonne à une équipe médicale de commencer à effectuer un massage cardiaque, ce qu'ils feront pendant deux heures sans interruption. Le coeur du patient finit miraculeusement par battre de nouveau. Le secret de sa résurrection réside dans la manière dont le corps le ralentit quand il fait un froid mortel pour lui permettre de mieux résister. Arrivé au stade de l'hypothermie, le ralentissement du métabolisme va protéger le corps.

En effet, les cellules devenues comme léthargiques n'ont pas besoin de beaucoup d'oxygène donc le coeur et la respiration fonctionnent au ralenti. Justin Smith a eu la chance d'être découvert juste avant que son coeur ne s'arrête véritablement de battre et d'être soumis immédiatement à un massage cardiaque. En revanche, les médecins ne comprennent pas comme son cerveau n'a pas été affecté par cette période prolongée sans oxygène, puisqu'un humain ne peut cliniquement pas résister à plus que quatre minutes sans oxygène.

Deux semaines plus tard, il se réveille faible mais en bonne santé. Cette nuit dans la neige ne lui aura coûté que ses orteils et ses deux petits doigts."Je me considère comme un miracle", a-t-il déclaré lors d'une interview de presse organisée pratiquement un an plus tard par l'hôpital. Pour Gerald Coleman, Justin Smith a battu un véritable record car il s'agit de la personne en hypothermie la plus froide jamais sauvée. Il n'hésite pas à qualifier cette expérience d'"un des efforts de réanimation les plus étonnants de la médecine moderne".

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité