De nouveaux décès liés à la consommation de laitue romaine aux Etats-Unis

Quatre personnes sont décédées suite à la consommation de salades contaminées à une souche particulière de la bactérie Escherichia coli. Ces nouveaux cas mortels font suite à un premier décès survenu il y a un mois. 

Publicité
Publicité

Elle avait déjà fait un mort le mois dernier. La laitue romaine contaminée à la bactérie Escherichia coli serait responsable de quatre nouveaux décès, selon un rapport des Centres pour le Contrôle et la Prévention des Maladies américains (CDC, pour Centers for Disease Control and Prevention) daté du 1er juin 2018. Au début du mois de mai 2018, le cas mortel avait eu lieu en Californie. Les CDC comptent désormais un cas mortel en Arkansas, deux dans le Minnesota et un dans l’état de New York. Depuis le début de l’année 2018, à ces cinq cas mortels s’ajoutent 197 cas d’intoxications aux Etats-Unis.

Publicité

Une contamination mortelle dans 3 à 5% des cas

La salade en cause serait une laitue romaine cultivée dans la région de Yuma, en Arizona. Plusieurs lots de laitue auraient été contaminés à une souche particulière de bactérie Escherichia coli, appeléeEscherichia coli entérohémorragique* (ECEH). Cette souche de bactérie fabrique des toxines, appelées Shiga-toxines, "qui détruisent la paroi des vaisseaux sanguins et causent des problèmes de coagulation ainsi que d’hypertension artérielle" rappelle l’Institut Pasteur sur son site internet. Et, "chez 10% des personnes infectées, la dissémination des Shiga-toxines provoque un syndrome hémolytique et urémique (SHU), mortel dans 3 à 5% des cas. Ce dernier est caractérisé par une atteinte de la fonction rénale et par une baisse de la concentration des cellules sanguines (globules rouges et plaquettes). Un quart des personnes souffrant de SHU développe aussi des complications neurologiques qui peuvent aboutir à un état de coma" décrit l’Institut Pasteur.

Réagir dès les premiers symptômes

L’Administration américaine des denrées alimentaires et des médicaments (U.S. Food and Drug Administration) se veut néanmoins rassurante dans un rapport également daté du 1er juin 2018 : "les dernières cargaison de laitue romaine de la région de Yuma ont été récoltées le 16 avril 2018 et la saison des récoltes est terminée. Il est donc peu probable que la laitue romaine de la région de Yuma soit encore disponible dans les foyers, les magasins ou les restaurants en raison de sa durée de conservation de 21 jours." Mais de manière générale, apprenez à reconnaître les premiers symptômes d’une contamination à une ECEH et consultez rapidement un médecin. Les premiers signes d’une telle intoxication apparaissent entre trois et huit jours après l’infection. "Il s’agit de douleurs abdominales et de diarrhées, lesquelles peuvent évoluer vers des formes sanglantes (colites hémorragiques). Des vomissements et de la fièvre peuvent aussi survenir" avertit ainsi l’Institut Pasteur.

Publicité

*Entérohémorragique : susceptible de provoquer des hémorragies dans le tube digestif.

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité