De la rhubarbe pour lutter contre les tumeurs ?

Publicité

Le pigment qui donne sa couleur rouge aux tiges de la rhubarbe pourrait atténuer la prolifération cellulaire et la croissance tumorale. 

Publicité

© FotoliaAvis à tous les amateurs de rhubarbe : selon une étude parue dans la revue scientifique Nature Cell Biology , un pigment de ce légume acide et sucré : le "physcion" ou "pariétine" (qui donne la couleur rouge à ses tiges) pourrait inhiber une protéine : le "6PGD", appartenant à une voie biologique de croissance tumorale.

Ce sont des chercheurs de l’Université Emroy à Atlanta (USA) ainsi que d’autres instituts de recherches américains, mais aussi la Peking University de Bejing (Chine) qui ont conduit l’étude. Ajoutée en laboratoire à des cellules leucémiques, une substance chimique issue d’un concentré de "physcion" aurait favorisé l’élimination de 50% de ces cellules en 48 heures !
Une autre forme du pigment, testée sur des cellules cancéreuses injectées sur des souris, serait également parvenue à réduire la croissance tumorale.

Publicité
L'inhibition de la 6PGD atténue la croissance tumorale

Cela serait lié à son action sur l'inhibition de la "6-phosphogtluconate déshydrogénase (6PGD)", une enzyme responsable de la voie de croissance tumorale connue sous le nom de "PPP" (pentose phosphate pathway). Selon l’étude l'inhibition du "6PGD" atténue la prolifération cellulaire et la croissance tumoral

Publicité
Après avoir testé 2000 composés chimiques différents, afin de déterminer lequel pourrait stopper le "6PGD" sans s’attaquer aux autres cellules, les chercheurs ont conclu que le "physcion" de la rhubarbe avait le meilleur effet. L’étude s'oriente maintenant vers un test au sein de l’organisme humain.
main.

Vidéo : le traitement e la leucémie lymphoïde chronique



Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité