David Bowie avait-il les yeux vairons ?

L’icône de rock a tiré sa révérence le 10 janvier 2016, laissant, en guise d’adieu, un dernier album au monde: Blackstar. Créativité visionnaire, transformations scéniques en tous genres, le chanteur semblait avoir poussé l’originalité jusqu’à ses propres yeux, dont l’iris apparaissait de couleur différente. Mais avait-il vraiment les yeux vairons ?

Publicité
Publicité

Un œil bleu clair, un œil sombre, le regard intense de la légende du rock, emportée par un cancer le 10 janvier 2016 à 69 ans, ne laissait personne indifférent. On disait de ses yeux hypnotiques qu’ils étaient "vairons", cette particularité physique troublante qui donne une couleur différente à l’iris de chaque œil.
En réalité, l’interprète de "Heroes" souffrait d’une mydriase permanente.

La mydriase est ce phénomène par lequel la pupille grossit lorsqu’il fait sombre, afin de permettre une captation plus importante des rayons lumineux. Inversement, lorsque la lumière croît, les pupilles rétrécissent grâce à un mouvement réflexe : le myosis. Celui-ci est dû à la contraction du muscle constricteur de l’iris qui contrôle la forme du cristallin, lorsque l’œil s’accommode à l’augmentation de la lumière.

Un coup lors d'une bagarre

La mydriase permanente du chanteur avait été provoquée par un coup asséné à l’œil gauche par son ami et futur graphiste George Underwood, rapporte le magazine Sciences et Avenir. Les deux hommes, qui convoitaient la même fille à l’époque, en étaient venus aux mains pour régler ce conflit, endommageant les muscles de l’œil gauche de David Bowie.
Depuis ce jour, sa pupille était restée en mydriase, dilatée comme pour capter la luminosité. Ce phénomène avait assombri l’iris du chanteur pour lui donner le regard trouble que nous lui connaissions.

Vidéo. Mort de David Bowie : pluie d'hommages à la légende du rock

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité