Crise cardiaque : la durée de sport qu’il faut faire pour vraiment réduire son risque

Publicité

Marcher 30 minutes par jour ne serait pas suffisant pour limiter son risque de crise cardiaque. Selon une nouvelle étude scientifique, il faudrait au moins 5 heures de sport par semaine pour diminuer suffisamment son risque de crise cardiaque. Explications.

Publicité

© FotoliaLes recommandations actuelles de 30 minutes d’activité physique par jour seraient bien trop faibles pour réduire le risque de crise cardiaque selon une nouvelle étude.
En réalité, il faudrait faire au moins 5 heures de sport par semaine pour voir le risque de crise cardiaque diminuer suffisamment.

Plus l’on s’exerce, plus le risque diminue

Publicité
Des chercheurs de l’université du Texas (Etats-Unis) ont analysé les données de 370 000 personnes, ayant pris part à 12 études différentes. Pendant 15 ans, les niveaux et durée d’exercice physique des participants ont été enregistrés, ainsi que leur santé cardiaque.
Au final, les personnes ayant effectué les 2h30 d’exercice modéré par semaine recommandés actuellement ont vu leur risque d’attaque cardiaque diminuer de 10% seulement par rapport aux personnes totalement sédentaires.
Mais pour les auteurs de l’étude parue dans la revue Circulation, c’est encore insuffisant.
Chez les participants ayant effectué deux fois plus de sport, soit cinq heures d’exercice par semaine, le risque de crise cardiaque a baissé de 19%. Quant aux grands sportifs s’entrainant 10 heures par semaine, ils affichaient un risque diminué de 35%.

"Marcher 30 minutes par jour comme le recommandent les directives sur l’activité physique, ça n’est pas suffisant", souligne ainsi le Professeur Jarett Berry, co-auteur de l’étude, cité par le DailyMail.

Pour les auteurs, il est grand temps de prendre en compte le résultat de cette étude et de l’incorporer aux recommandations. Car depuis 30 ans, le nombre d’attaques cardiaque ne diminue pas. La pratique d’une activité physique plus importante serait donc la solution à privilégier si l’on veut enfin voir baisser le nombre de crise cardiaque dans les pays occidentaux.

Vidéo. tout savoir sur l'infarctus du myocarde

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité