Crise cardiaque : le calcium dans les artères comme indicateur de risques

Publicité

Selon des chercheurs américains, l'évaluation actuelle des risques de crise cardiaque est inexacte, entraînant des traitements inutiles pour des milliers de personnes.

Publicité

A l'heure actuelle, le risque de faire une crise cardiaque est évalué à l'aide des antécédents familiaux, du mode de vie ainsi que de facteurs médicaux tels que le cholestérol ou la pression artérielle. Pourtant, cette méthode ne serait pas la plus fiable. Au contraire. Des chercheurs du Brigham and Women's Hospital de Boston avancent que la mesure de l'accumulation de calcium dans les artères donnerait une indication plus précise.

Des traitements plus appropriés

Publicité
Pour réaliser cette étude, publiée dans la revue European Heart, ils ont analysé les données de quelques 7000 participants. Chacun a passé un scanner pour mesurer directement les dépôts de calcium dans les artères du coeur. Les observations ont été converties en score. Plus le score est élevé, plus le risque de faire une crise cardiaque durant les sept prochaines années est grand. "Nous avons constaté que 15% des personnes dont le risque était jugé très faible, avait des scores de calcium dans les artères coronaires supérieurs à 100 et présentaient donc des risques relativement élevés", a déclaré Roger Blumenthal, co-auteur de l'étude, au DailyMail.

Au contraire, des personnes supposées à fort risque n'avaient qu'un taux de calcium faible. Or elles suivent pour la plupart des traitements lourds pour éviter tout AVC. Un dépistage du calcium, bien que couteux, pourrait donc permettre de prescrire les médicaments nécessaires aux patients en ayant vraiment besoin.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité