Comment votre couleur de cheveux influence votre sexualité

Publicité

Le gène qui donne leur couleur à nos cheveux serait également responsable, avec un certain nombre d’autres gènes, de notre comportement sexuel selon une étude britannique.

Publicité

© FotoliaBrunes, blondes, rousses...Cela parait invraisemblable, mais selon une étude du Medical Research Council et de l’université de Cambridge (Royaume-Uni) les gènes qui donnent leur couleur à nos cheveux auraient un impact sur notre comportement sexuel (âge de la première expérience, le nombre de partenaires sexuels et le nombre d’enfants).

Le gène en question est appelé MCR1 et il est également à l’origine des tâches de rousseur sur la peau.
Selon les chercheurs : "La peau génétiquement marquée par des tâches de rousseurs pourrait prédire des relations sexuelles plus tardives chez les femmes (mais pas chez l’homme), tout comme la chevelure rousse, cette fois-ci autant chez les hommes que chez les femmes " peut-on lire dans le rapport.

Publicité
Outre ce gène capillaire, 38 autres influenceraient le comportement sexuel. Les scientifiques ont notamment identifié le gène de la prise de risque ou CADM2 comme lié à des relations plus précoces mais aussi plus nombreuses. Le gène de l’irritabilité serait également lié à une première fois, mais aussi une reproduction, plus tardive que la moyenne.

La génétique influence le comportement sexuel à 25%

"Alors que les facteurs sociaux et culturels sont clairement compréhensibles, nous observons que l'âge du premier rapport sexuel est également influencé par les gènes qui agissent sur la maturité physique pendant la croissance et par des gènes qui contribuent à différencier naturellement nos personnalités", a déclaré l’auteur principal de l’étude, le Dr John Perry, généticien à l’Unité d’épidémiologie M

Publicité
Au total l’âge moyen de première expérience était 18 ans, et celui du premier enfant 25 ans . Selon les chercheurs, l’effet de l’ADN sur le comportement sexuel serait de 25%, le reste venant des facteurs sociaux et culturels.
Pour conduire cette recherche ils ont observé le lien entre le comportement sexuel et les caractéristiques génétiques de 380 000 personnes à travers le monde (dont 130 000 britanniques). Le but était une meilleure compréhension du comportement sexuel des jeunes afin d’améliorer les conseils de santé publique.
lique.

Vidéo. Comment contrôler son éjaculation



Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité