Comment un bon livre peut stimuler votre cerveau

Publicité

Une étude américaine démontre que la lecture d'un roman passionnant active la zone de notre encéphale liée aux sensations motrices.

Publicité

Les lecteurs ont tous un ouvrage qu'ils chérissent plus que les autres, se remémorant parfaitement le moment où il s'est laissé transporté dans l'univers de l'auteur. Des chercheurs américains de la Emory University ont trouvé pourquoi. Leur étude, publiée dans la revue Brain Connectivity, démontre que lorsque l'on plonge dans un bon livre, les connexions dans notre cerveau augmente, provoquant des changements neurologiques.

Des effets durables

Publicité
Pour cela, ils ont demandé à 21 étudiants de lire Pompéi de Robert Harris. Pendant 19 jours, ils ont du lire certains passages du roman riche en rebondissement. Les scanners du cerveau qu'ils ont subi après ces lectures ont montré une augmentation de l'activité dans une zone associée à la réceptivité du langage et aux sensations motrices. Ces effets se poursuivent même jusqu'à cinq jours après la lecture.

Ceci explique pourquoi le lecteur partage les aventures du personnage, se sentant dans sa peau. "Les histoires façonnent nos vies et, dans certains cas, nous aident à nous définir en tant que personnes", décrypte Gregory Berns, neurologue et auteur principal de l'étude, "nous souhaitons comprendre comment elles pénètrent dans notre cerveau, et ce qu'elles y provoquent." Les chercheurs vont devoir maintenant déterminer le temps exact durant lequel notre lecture stimule notre cerveau.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité