Comment savoir si une personne serait capable de commettre un meurtre ?

Publicité

Une étude américaine, publiée dans le Journal of Forensic Science, dresse le portrait comportemental d’une personne qui pourrait commettre un meurtre au sein de sa famille.

Publicité

© FotoliaLes crimes passionnels ont souvent inspiré le cinéma. Mais savez-vous que ces meurtriers ont un profil psychologique particulier ? Une étude américaine, publiée dans le Journal of Forensic Science , donne quelques pistes pour savoir si votre conjoint serait capable de commettre un meurtre au sein de sa famille. Selon l’équipe de chercheurs de l’Université de Northwestern (Etats-Unis), le potentiel meurtrier souffrirait d’une maladie mentale parfois grave ou aurait eu des antécédents de violence. Il aurait peu de convictions expliquant que son identité individuelle et sociale ne serait pas totalement construite. Son quotient intellectuel serait plus bas que la moyenne. Contrairement à d’autres profils de meurtriers, il serait incapable de planifier un meurtre.

Ils n'agissent pas spontanément

Publicité
Publicité
Afin de définir ces traits de caractères, l’équipe de psychologues a passé 1 500 heures à questionner et à analyser 153 meurtriers, hommes et femmes condamnés pour crimes conjugaux. Le profil psychologique de ce genre d’assassin serait très différent d’un tueur en série. Il n’agirait que spontanément: "Ce type de meurtriers sont souvent sous le feu de la passion et consomment souvent de la drogue ou de l’alcool. Ils deviennent rapidement jaloux ou cherchent à se venger d’une séparation ou d’un divorce", explique le Dr Robert Hanlon, un des auteurs de l’étude. Les recherches ont également indiqué qu’aux Etats-Unis, un tiers des femmes serait tuée par leur compagnon actuelle ou ancien. Selon le Dr Robert Hanlon, ces recherches permettraient d’identifier et d’anticiper l’acte criminel.
.

Vidéo. Jalousie dans le couple : bien ou mal ?



Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité