Changement d'heure : surtout, couchez-vous à la même heure !

Publicité

Dans la nuit du 28 au 29 mars prochain, il faudra penser à avancer sa montre d’une heure. Si ce changement d'heure qui marque l'arrivée de l'été est une bonne nouvelle, une étude montre qu'il peut être dommageable pour la santé (prise de poids, diabète...).

Publicité

© Fotolia,anna bizonFini le froid, les écharpes et les bonnets. Dans la nuit du samedi 28 mars au dimanche 29 mars 2015, nous passons à l’heure d’été et perdons une heure de sommeil au passage. Si cette date annonce l’arrivée des beaux jours, elle n’est pas toujours bien vécue. Une nouvelle étude montre qu’en modifiant le rythme circadien, qui régule les cycles éveil-sommeil, le changement d’heure peut engendrer un risque de d’obésité, de diabète et de maladies inflammatoires. Et ce serait encore pire si vous n'avez pas des heures régulières de coucher et de lever.

Se coucher 2 heures plus tard peut faire grossir

Publicité
Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont analysé les données de 850 participants, hommes et femmes, qu’ils ont suivis depuis la naissance. A 38 ans, ils ont rempli un questionnaire sur leurs habitudes de sommeil, leurs poids et leurs tailles. Les scientifiques ont également fait des tests pour mesurer leurs marqueurs biologiques et diagnostiquer un diabète ou une maladie inflammatoire. Résultats : les personnes qui ont un cycle sommeil-éveil régulier, avec un rythme de coucher quasi similaire entre la semaine et le weekend, sont moins susceptibles d’être obèses et sujets aux maladies, en comparaison à ceux qui avaient de grandes différences dans leurs habitudes de sommeil. Ceux qui avaient deux heures de différence sur leur heure de coucher entre leurs jours de travail et ceux de congés augmentaient leur risque d'avoir un excès de poids et d'être en mauvaise santé. Une des raisons avancées par les chercheurs est que ce changement modifie les choix alimentaires et la façon de se dépenser.

Pour bien vous préparer au changement d’heure , plusieurs choses à retenir selon les scientifiques : ne pas changer les heures de coucher entre la semaine et le week-end, s'exposer régulièrement à la lumière naturelle pendant la journée, minimiser l'exposition à la lumière la nuit et manger à des heures régulière

Publicité
La nouvelle recherche confirme les résultats d’études précédentes qui reliaient le changement du rythme circadien à l’augmentation de l’indice de masse corporelle (IMC) mais c’est la première fois qu’est démontré un lien avec l’obésité et les maladies connexes (syndrome métabolique...).
..).

L’étude a été publiée dans la revue International Journal of Obesity le 23 janvier 2015.

Vidéo. Changement d'heure: guide de sophrologie pour réguler son sommeil



Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité