Comment le cancer se propage dans l’organisme : une nouvelle découverte

Des chercheurs hawaïens auraient identifié pourquoi les cellules cancéreuses sont amenées à se déplacer pendant la métastase. Un grand pas pour la recherche.

Publicité
Publicité

© Adobe StockLa recherche continue d'avancer chaque jour et aide au développement de médicaments contre le cancer. Des chercheurs de l'Université d'Hawaii aux Etats-Unis auraient découvert la raison du mécanisme de déplacement des cellules cancéreuses au cours du développement de la métastase.

Comprendre les cellules cancéreuses

Une métastase désigne un foyer de cellules cancéreuses se développant sur un organe mais provenant du cancer affectant un autre organe. Un cancer a tendance à se propager à cause des métastases qui migrent d'un organe vers un autre. Cette propagation est causée par une catégorie de gènes dénommées oncogènes. Ils sont responsables de la multiplication des cellules cancéreuses et de leurs déplacements au sein de l'organisme. Les chercheurs ont souhaité découvrir pourquoi.

Publicité

Les résultats montrent que le mécanisme des oncogènes active une protéine appelée RSK2. Celle-ci forme un noyau avec d'autres protéines, les LARG et les RhoA. Cette concentration déclenche alors le déplacement des oncogènes. Les résultats des scientifiques permettent une meilleure compréhension du fonctionnement des cellules cancéreuses.

Elaborer des médicaments pour contrer les metastases

Cette étude représente une avancée considérable pour la recherche. En effet, celle-ci contribue à élaborer de nouveaux médicaments pour arrêter les metastases chez les patients montrant des mutations au niveau de leurs oncogènes.

Joe W. Ramos, un des auteurs de l'étude a déclaré : "Ces nouvelles données sont très excitantes. Le blocage de l'invasion du cancer et des métastases reste un défi majeur dans le traitement des patients. Nous pensons que cette recherche pourrait déboucher sur de nouvelles opportunités thérapeutiques pour les tumeurs cérébrales, le mélanome et le cancer du sein, entre autres. Des opportunités pour développer de nouveaux composés afin de cibler ce centre de signalisation." rapporte le journal scientifique Eureka Alert .

Publicité

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité